Aperçu du quatrième arrondissement de Paris (1re partie)

 

 
Le quatrième arrondissement de Paris comprend l’Est du quartier du Marais et, sur la Seine, l’Est de l’ile de la Cité de même que la totalité de l’ile Saint-Louis.

Ce diaporama présente un aperçu de la partie insulaire de cet arrondissement.

Il s’ouvre par une vue arrière de Notre-Dame-de-Paris.

Il se poursuit, de 0:07 à 0:10, par un aperçu du Tribunal de commerce de Paris, suivi d’une courte visite de la Place Louis-Lépine, où quelques fleuristes approvisionnent les gens du quartier. Le dimanche, on y trouve un marché aux oiseaux.

À 0:16, c’est l’entrée de la préfecture de police.

Après Notre-Dame-de-Paris, c’est le presbytère adjacent que nous voyons à 0:31.

Suivent quelques photos prises au Nord-Est de l’île.

De 0:50 à 0:54, c’est le pont de l’Archevêché. La tradition veut que les amoureux y verrouillent un cadenas qui symbolise leur relation amoureuse et que la clé soit jetée à la Seine en guise d’éternité. Cette pratique — qui fragilise les rambardes — est aujourd’hui interdite, sans succès.

De 0:59 à 1:06, c’est l’hôtel Lauzun, construit en 1656. C’est un des hôtels particuliers les plus somptueux de la capitale. Il est le seul parmi ceux qui sont ouverts au public — sur visite guidée seulement — qui a conservé ses décors d’origine.

De 1:07 à 1:09, voici le Square Barye, créé en 1938 à l’emplacement des jardins des Célestins (une communauté religieuse supprimée à la Révolution). Son monument est à la gloire du sculpteur animalier Antoine-Louis Barye (1795-1875).

Si on exclut les rues au pourtour de l’ile Saint-Louis, celle-ci n’est traversée d’Est en Ouest que par la rue Saint-Louis-en-l’ile. On y trouve de nombreuses boutiques intéressantes.

À 1:22, le nom du restaurant L’Ilot Vache est un jeu de mots qui fait allusion au fait que l’ile Saint-Louis fut créée par le remblaiement de plusieurs petites iles sous Louis XIV, dont la principale était l’ile-aux-vaches (inhabitée, et qui devait au pâturage des ruminants, d’où son nom).

Nous déambulons ensuite le long de cette rue. On y trouve (de 1:31 à 1:56) l’église Saint-Louis-en-l’Isle, construite de 1664 à 1726 selon les plans de François Le Vau. Au transept de gauche (à 1:35), nous voyons une statue de Sainte Geneviève, la patronne de Paris. À 1:47, le vitrail représente Blanche de Castille, la mère de Saint Louis, tandis qu’à 1:52, il s’agit d’Isabelle de France, la soeur du saint.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Paris

Aperçu du quatrième arrondissement de Paris (1re partie)
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :