Voyage à Paris : jour 12

18 octobre 2014

Au programme aujourd’hui : visite de l’Opéra Garnier, des Galeries Lafayette et d’Au Bon Marché.

De la rue de Rivoli, je monte la rue de Castiglione jusqu’à la place Vendôme (dont la colonne est en rénovation) et poursuis ma route sur la rue de la Paix (qui n’est que le prolongement de la rue Castiglione).

Ici nous sommes dans le quartier des bijoutiers de luxe et des horlogers haut de gamme.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Construit de 1862 à 1875, l’Opéra Garnier est d’un luxe inouï. L’Opéra de Vienne — pourtant un très bel édifice Néo-Renaissance — parait sage en comparaison. Ni à Berlin ni à Prague, ne trouve-t-on une maison d’opéra qui s’approche de l’opulence de l’Opéra Garnier.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Le ciel de la salle d’opéra a été peint par Marc Chagall.

Partie Est du Foyer
Partie Ouest du Foyer
Ciel de la Rotonde du Glacier

On doit comprendre qu’au moment de son achèvement, Paris est la capitale culturelle de l’Occident. Or, à l’époque, la maison de l’opéra est le symbole emblématique de la vie culturelle d’une ville.

Derrière l’opéra se trouvent deux grands magasins de Paris.

Les Galeries Lafayette occupent plusieurs édifices autour de la Place Diaghilev.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

C’est dans le pavillon pour femmes (au nord-est) que se trouve le fameux vitrail Art nouveau qui, à l’époque, était un exploit technologique. Si son ossature avait été en plomb (au lieu d’être en acier), ce vitrail se serait effondré sous son propre poids.

Changement de propos. Lorsque j’ai voyagé en Chine, dans une fabrique de bijoux en jade, tout le personnel parlait français.

En réalité, une bonne partie des ouvriers étaient bilingues. Puisque la visite du magasin se faisait sur rendez-vous seulement, lorsqu’on recevait un groupe de touristes francophones, tous les vendeurs étaient remplacés par du personnel parlant français. Si l’autobus suivant était rempli d’Italiens, les vendeurs francophones retournaient à la fabrication tandis qu’ils étaient remplacés au magasin par des vendeurs parlant italien. Et ainsi de suite. L’usine avait donc une multitude d’équipes de vente.

Retour aux Galeries Lafayette. Dans le pavillon pour hommes, du moins au rez-de-chaussée, près la moitié du personnel est asiatique, de manière à maximiser les ventes auprès des riches touristes chinois. Ceux-ci sont renommés pour dépenser sans compter. Plus la marchandise offerte est dispendieuse (les comptoirs de montres, par exemple) plus grande est la probabilité que les vendeurs français parlent également le mandarin.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Immédiatement à l’Ouest se trouvent les pavillons du magasin Au Printemps, concurrent des Galeries Lafayette.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Sur la rue de Caumartin (autour de laquelle se répartissent les magasins d’Au Printemps), se trouve également la petite église Saint-Louis d’Antin. Son intérieur néo-classique, en forme de berceau, se caractérise par ses peintures sur feuilles d’or qui tapissent tous les murs de la nef.

C’est une église un peu sombre à l’intérieur de laquelle j’ai peu pris de photos en raison du grand nombre de fidèles en train d’y prier.

Je rentre ensuite à l’hôtel précocement en raison de ma courte nuit précédente.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs Lumix 7-14 mm F/4,0 (les 5e, 9e et 10e photos) et M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (les autres photos)
  1re photo : 1/1600 sec. — F/5,6 — ISO 200 — 12 mm
  2e  photo : 1/60 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 12 mm
  3e  photo : 1/80 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 12 mm
  4e  photo : 1/60 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 12 mm
  5e  photo : 1/30 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 7 mm
  6e  photo : 1/60 sec. — F/5,6 — ISO 1600 — 12 mm
  7e  photo : 1/60 sec. — F/5,6 — ISO 5000 — 14 mm
  8e  photo : 1/60 sec. — F/5,6 — ISO 4000 — 14 mm
  9e  photo : 1/80 sec. — F/5,6 — ISO 2000 — 8 mm
10e  photo : 1/80 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 7 mm
11e  photo : 1/800 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
12e  photo : 1/40 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 14 mm


Pour lire les comptes-rendus du premier ou du deuxième voyage à Paris, veuillez cliquer sur l’hyperlien approprié.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

6 commentaires

| Récit du voyage à Paris No 1, Récits de voyage | Mots-clés : | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :