De la poudre à la Fourche espagnole

4 avril 2013

 

 
La Holî — parfois appelée Fête des couleurs — est la fête hindoue de l’équinoxe du printemps. D’une durée de deux jours, elle est dédiée à Krishna dans le nord de l’Inde, et à Kâma dans le sud.

Au deuxième jour, les gens circulent habillés en blanc en jetant une poudre colorée aux personnes qu’ils rencontrent. Toutes les castes se mêlent, indistinctement. On s’excuse alors en disant « Ne soyez pas fâché; c’est la Holî ». C’est aussi l’occasion pour s’inviter à partager des mets préparés spécialement.

Les pigments utilisés ont une signification bien précise; le bleu pour la vitalité, le vert pour l’harmonie, l’orange pour l’optimisme, et le rouge pour la joie et l’amour.

Depuis quelques années, on a pris l’habitude de célébrer cette fête devant le temple indou de la ville américaine de Spanish Fork (ce qui signifie « Fourche ou embranchement espagnol »).

Samedi et dimanche dernier, cette paisible agglomération de 35 000 habitants, au Utah, a été envahie par une foule joyeuse de 65 000 festivaliers. La vidéo ci-dessus a été filmée à cette occasion.

Référence : Holî

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, Évènements | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


La parodie

4 avril 2013
La Rolls-Royce de John Lennon

Le 3 juin 1965, John Lennon prenait possession de sa Rolls-Royce de modèle Phatom V, longue de 5,8 mètres, pesant trois tonnes, et achetée au prix de £6 000.

Dès l’année suivante, le chanteur en fait modifier l’intérieur. Le siège arrière devient un lit double. Le système de son est considérablement amélioré. On y ajoute une télévision, un téléphone et un petit réfrigérateur.

Une légende veut que John Lennon ait demandé à des Gitans de décorer sa voiture comme la roulotte « de style bohémien » qu’il possédait dans son jardin. John Lennon a effectivement acheté une roulotte neuve pour son fils Julian en 1967. Il est vrai que celle-ci était décorée de couleurs vives mais le reste de la légende est fictif.

En réalité, John Lennon trouvait l’allure des Rolls-Royce beaucoup trop conservatrice. En avril 1967, il prit l’initiative de contacter J.P. Fallon Limited, un fabriquant de calèches. Son intention était que sa voiture — symbole de la dignité britannique — soit peinte de manière irrévérencieuse, plus précisément couleurs psychédéliques.

C’est un artiste anglais du nom de Steve Weaver qui fut mandaté pour concevoir et réaliser la décoration de la voiture. Deux mois plus tard, soit le 19 juin, celui-ci compléta une demande de brevet destinée protèger ses droits sur son design. Le formulaire du brevet précise que l’oeuvre a été créée pour la Rolls de Lennon.

L’Institut canadien de la conservation a soumis la peinture de la voiture à une batterie d’analyses sophistiquées. Celles-ci ont révélé que les pigments utilisés sont le jaune de chrome, le blanc de titane, l’ultramarine et le rouge toluidine. Quant au style rococo — dont l’origine remonte au XVIIIe siècle — il transforme cette respectable voiture en parodie des carrosses de la noblesse européenne.


 
Référence : Some interesting facts about John Lennon’s Rolls-Royce Phantom V. chassis 5vd73

Détails techniques :
1re photo : Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 12-35 mm F/2,8 — 1/60 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 12 mm
2e photo  : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45 mm — 1/15 sec. — F/4,4 — ISO 400 — 20 mm
3e photo  : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45 mm — 1/8 sec. — F/5,2 — ISO 400 — 29 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, Exposition | Mots-clés : , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :