Les mares de Broméliacées

2 avril 2013
Nidularium Innocentii var. lineatum
Néorégélia ‘luxurians’
Nidularium Innocentii var. striatum

Les Broméliacées sont des plantes originaires principalement des zones tropicales d’Amérique.

La plupart de ces plantes vivent accrochées aux arbres sans se nourrir d’elles. Dans ce sens, ce ne sont pas des plantes parasites.

De tout le règne végétal, les feuilles des Broméliacées sont celles qui offrent le plus de variations quand à la forme et la couleur.

Les variétés dont je veux vous parler aujourd’hui ont des feuilles qui se superposent de manière étanche à leur base, formant de petites mares.

Dans celles-ci vivent des petites grenouilles, des salamandres, des moustiques, des insectes aquatiques et des crustacés. Certaines de ces espèces animales n’ont pas d’autre habitat naturel que les Broméliacées.

En contrepartie, ces plantes assimilent les substances nutritives issues de la décomposition des « rejets organiques » — comme c’est bien dit — des petits animaux qui y ont élu domicile et des insectes qui s’y noient.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 60mm Macro F/2,8
1re photo : 1/125 sec. — F/5,6 — ISO 800 — 60 mm
2e  photo : 1/125 sec. — F/4,5 — ISO 1250 — 60 mm
3e  photo : 1/125 sec. — F/4,5 — ISO 800 — 60 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

2 commentaires

| Botanique | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :