Voyage à Vienne (18e jour)

11 octobre 2011

Deuxième journée pluvieuse de mon voyage. Mais moins qu’hier. C’est aussi mon dernier jour à Vienne puisque je prends l’avion demain à 9h35.

La seule chose que je ne veux absolument pas manquer aujourd’hui est une église Art nouveau conçue par l’architecte Otto Wagner. On ne peut la visiter qu’entre 16 et 17h le samedi. Or nous sommes un samedi. Et pas n’importe quel : mon dernier samedi à Vienne. C’est donc maintenant ou jamais.

D’ici là, je décide d’aller au MuseumsQuartier. Dans la cours intérieure principale des anciennes écuries impériales, on trouvait déjà l’ancien manège d’hiver. On y a ajouté deux blocs modernes. Depuis 2001, tout cela s’appelle le MuseumsQuartier. En plusieurs bâtisses, c’est le musée d’art moderne de Vienne.


 
Le Musée Léopold est un gros cube de calcaire blanc. Entre autres, il relate l’histoire du mouvement Art nouveau à Vienne. Mais c’est surtout un écrin pour la plus importante collection d’œuvres d’Egon Schiele, un peintre viennois maudit, mort en 1918.


 
Au moment de mon séjour à Vienne, le Pavillon des Arts (Kunsthalle) présentait une exposition mineure sur le peintre surréaliste Salvator Dali.


 
Logé dans un gros cube de basalte gris foncé, le Mumok présente des œuvres d’artistes du XXe siècle (Kandinsky, Klimt, Kupka, Magritte, Mondrian, etc.). Je n’y pas vu de Borduas, ni de Riopelle.


 
Le dernier de ces musées est l’Architekturzentrum Wien. Celui-ci présente les différents courants de l’architecture contemporaine. Parmi les quelques dizaines de réalisations-phares du XXe siècle, figurent le complexe résidentiel Habitat’67 et le dôme géodésique de l’île Ste-Hélène à Montréal.


 
Après cette traversée-éclair du complexe muséal, je prends l’autobus pour la Kirche am Steinhof, soit cette église Art nouveau dont je vous ai parlé plus tôt et qui est construite sur le terrain d’un asile d’aliénés.

Fondamentalement, beaucoup de temples sont des œuvres d’art. Avant le XIXe siècle, tout le monde était croyant en Occident. Pour n’importe qui, avoir à travailler sur le chantier d’une église, c’était à la fois un moyen de gagner sa vie et une occasion unique de rendre hommage à Dieu à l’aide des talents qu’Il a mis en nous.

Cette église est aussi une œuvre d’art. Jusque dans les moindres détails. Le bâtiment est fini en marbre blanc rehaussé de cuivre vert et de métal plaqué or. Contrairement à tous ces temples sombres, propices au recueillement, cette église est inondée de lumière, comme un minuscule avant-goût du paradis.


 
Et quelle meilleure manière dire adieu à Vienne qu’en assistant à une représentation du Requiem de Mozart, donnée en soirée dans l’église baroque Saint-Charles-Borromée.


 
C’est le deuxième concert de musique religieuse auquel j’assiste à Vienne. Celui-ci est donné par l’Orchestre de la Société des concerts de Salzburg.

Les musiciens sont relativement jeunes. Le chef dirige sans partition devant lui, connaissant l’œuvre par coeur. Ici, le chœur, agile et puissant, fait entendre des crescendos dramatiques. Là, des silences abrupts permettent de dissiper l’écho et le soulignent à la fois. Ailleurs, les musiciens brodent Mozart comme de la dentelle. À chaque intervention, les solistes sont excellents. Bref, un concert remarquable, applaudi trop chichement à mon goût.

Après avoir fait mes bagages, juste avant d’aller au lit, j’ouvre toutes grandes les fenêtres de ma chambre d’hôtel pour respirer l’air pur de Vienne, une des capitales les moins polluées du monde. Une expérience que je répéterai une seconde et dernière fois le lendemain à 5h20, juste avant de quitter définitivement ma chambre.

Détails techniques : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45mm
1re photo : 1/320 sec. — F/6,3 — ISO 100 — 14 mm
2e photo  : 1/30 sec. — F/3,7 — ISO 320 — 16 mm
3e photo  : 1/250 sec. — F/6,3 — ISO 100 — 16 mm
4e photo  : 1/30 sec. — F/5,5 — ISO 400 — 34 mm
5e photo  : 1/250 sec. — F/6,3 — ISO 100 — 14 mm
6e photo  : 1/13 sec. — F/4,5 — ISO 400 — 21 mm
7e photo  : 1/40 sec. — F/3,7 — ISO 100 — 16 mm
8e photo  : 1/60 sec. — F/5,6 — ISO 200 — 44 mm
9e photo  : 1/40 sec. — F/5,6 — ISO 400 — 40 mm


Pour lire tous les comptes-rendus du voyage à Vienne, veuillez cliquer sur ceci.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

11 commentaires

| Récit du voyage à Vienne, Récits de voyage | Mots-clés : | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :