La Havane-II : La Vieille ville

15 janvier 2014

 

 
Les 249 nouvelles photos et 7 clips vidéo de ce diaporama constituent la moisson rapportée d’une deuxième exploration du quartier de la Vieille Havane. Essentiellement, il s’agit de quelques sites touristiques qui n’ont pas été visités lors de mon premier voyage dans la capitale cubaine.

De 0:15 à 2:27, il s’agit du Jardín Diana de Gales, créé en hommage à la princesse Diana Spencer. Il est dominé par une sculpture de l’artiste cubain Alfredo Sosabravo représentant symboliquement, de bas en haut, la vie de la jeune princesse qui s’arrête prématurément. À 0:24, la plaque de schiste est un don de l’ambassade britannique : elle provient de la demeure de la famille Spencer à Althorp.

De 0:57 à 1:10, c’est l’exposition permanente consacrée à la grande campagne d’alphabétisation. Lancée au début de la Révolution cubaine, cette campagne a fait de Cuba le pays où le taux d’analphabétisme est le plus faible d’Amérique. À cette occasion, des dizaines de milliers d’écoliers ont été envoyés dans les campagnes cubaines afin d’enseigner aux paysans comment lire et écrire.

Au premier étage de l’ancienne Chambre des représentants, on présente une exposition (de 1:13 à 1:41) où, à partir des croquis de Leonardo da Vinci, on a réalisé les machines qu’il avait imaginées (roulement à billes, hélicoptère, aéroglisseur, sous-marin, mitraillette, machines de guerre, scaphandre, bicyclette).

De 1:46 à 2:11, c’est la visite du musée du Rhum et, de 2:24 à 2:27, un aperçu de l’église Notre-Dame de Belén (construite en 1718, présentement en rénovation).

De 3:18 à 3:52, il s’agit du Palais du Maquis d’Arcos (construit en 1741). Il est suivi d’un aperçu de la cathédrale de l’Immaculée-Conception de la Vierge (construite de de 1748 à 1777) et que tout le monde appelle Catedral de San Cristóbal de La Habana (soit le nom de ce temple à l’époque où il abritait la dépouille de Christophe Colomb, rapatriée depuis en Espagne).

De 7:13 à 7:29, nous voyons les véhicules exposés au Depósito del Automóvil, dont la fameuse Citröen Méhari beige (à 7:24) de Celia Sanchez (confidente de Fidel Castro et la femme la plus influente du régime jusqu’à son décès en 1980).

De 7:37 à 7:47, nous voyons la maquette du quartier, exposée au musée qui lui est consacré.

De 8:15 à 8:42, c’est la Maison Simón Bolívar (financée par le Venezuela), en hommage au héros de l’émancipation des colonies espagnoles d’Amérique du Sud.


Voir aussi :
Liste des diaporamas du premier voyage à La Havane
Liste des diaporamas du second voyage à La Havane

La Havane-II : La Vieille ville
Votre évaluation :

2 commentaires

| Photos de Cuba, Photos de La Havane, Photos de voyage, Vidéos | Mots-clés : , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


La Havane – Le nord de la Vieille ville

10 février 2013

 

 
Le quartier de la Vieille ville correspond à la partie de la capitale cubaine qui était emmurée par des fortifications jusqu’au milieu du XIXe siècle.

De nos jours, on y dénombre 3 370 bâtisses dont 88% ont de un à trois étages. Leur construction s’est répartie sur plusieurs siècles :
  • 13% sont postérieures à 1950,
  • 56% datent de la première moitié du XXe siècle, et
  • 31% ont été construites entre le XVIe et la fin du XIXe siècle.

En dépit de sa valeur patrimoniale, le quartier génère une intense activité commerciale;
  • 47% des édifices sont purement résidentiels,
  • 35% sont à la fois des commerces (aux étages inférieurs) et des logis,
  • 8% sont dédiés exclusivement à la vente de biens ou de services.

Vu des airs, le quartier a la forme d’un ballon de football dressé verticalement. Le diaporama ci-dessus présente les photos que j’ai prises en déambulant dans les rues est-ouest situées dans la partie nord de ce quartier (plus précisément au nord de la rue commerciale Opispo). On n’y voit donc pas les édifices construits le long des rues transversales (qui feront l’objet d’un diaporama à venir).

À cause de la forme du quartier, les rues s’allongent au fur et à mesure qu’on se déplace vers son centre.

Le diaporama débute par des photos prises sur la rue Cuarteles (rue de la Caserne), et sur la rue Chacon (nommée en l’honneur de Luis Chacón, le premier gouverneur natif de la capitale).

De 0:30 à 0:57, on voit l’église Santo Angel Costudio, construite originellement en 1695, rasée par un ouragan en 1846 et reconstruite en style néo-gothique en 1866. C’est sur les marches de cette église que le roman Cecilia Valdés (1882) connaît son dénouement sanglant, alors que l’héroïne fait assassiner son amant le jour de son mariage à une autre femme. C’est aussi dans cette église que le poète et héros national José Martí a été baptisé.

De 0:59 à 1:01, c’est la caserne qui sonne son nom à la rue Cuarteles. Construite au XXe siècle dans un style imitant la Forteresse de la Force Royale (construite de 1558 à 1577), cette bâtisse est fermée au public : elle sert de caserne à la police nationale révolutionnaire cubaine.

Après une courte visite de la rue Tejadillo (rue du Petit toit), nous nous attarderons sur la rue Empedrado (rue Pavée) au milieu de laquelle se trouve le parc Cervantes (2:05 à 2:07), en l’honneur de l’auteur de Don Quichotte.

Cette rue offre un bon échantillonnage de la richesse décorative du quartier. C’est sur cette rue qu’on trouve un des hauts-lieux de la vie nocturne cubaine, le célèbre restaurant La Bodeguita del Medio (un nom signifiant « Le Petit bistro du quartier »). À l’avant, différents orchestre s’y succèdent à la journée longue et son minuscule bar est toujours plein de monde. À l’arrière, son restaurant est décoré des signatures de milliers de visiteurs.

Des artistes viennent de tous les coins de la ville afin de faire imprimer leurs œuvres à l’Atelier expérimental graphique, au fond de l’impasse de la rue Saint-Ignace (une ruelle située à deux pas de la Place de la Cathédrale). À l’étage, l’Atelier sert également de salle d’exposition et de galerie. En d’autres mots, on peut y acheter des œuvres de plusieurs parmi les artistes les plus talentueux de la capitale cubaine.

La rue O’Reilly tire son nom d’Alejandro O’Reilly, le général espagnol qui l’emprunta, accompagné de ses troupes en 1763, lorsque Cuba fut rétrocédé par l’Angleterre à l’Espagne (en échange de la Floride).

C’est sur cette rue qu’on a aménagé la Casa de Victor Hugo (de 5:36 à 5:46), à partir d’artéfacts donnés par la France. Au rez-de-chaussée, dans des présentoirs vitrés, on peut voir des lettres, et des journaux d’époque ayant publié des écrits du romancier. À l’étage, on trouve des assiettes décoratives sur lesquels sont reproduits des toiles de peintres impressionnistes français.

Ce diaporama se termine par une visite d’un petit musée où sont exposés les objets religieux ayant appartenus à l’ancien couvent de St-Dominique et St-Jean-de-Latran, qui se trouvait autrefois à cet endroit. C’est aujourd’hui le Collège St-Jérôme de La Havane.


Voir aussi :
Liste des diaporamas du premier voyage à La Havane
Liste des diaporamas du second voyage à La Havane

La Havane – Le nord de la Vieille ville
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Photos de Cuba, Photos de La Havane, Photos de voyage, Vidéos | Mots-clés : , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les 22 diaporamas de Vienne

27 juillet 2012
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Pour la personne qui songe à visiter Vienne ou pour celle qui désire se remémorer des souvenirs de cette ville, les diaporamas disponibles sur ce blogue représentent plus de deux milles photos en haute-définition et des dizaines de séquences vidéo relatifs à la capitale autrichienne.

Diaporamas Durée Photos Vidéos
De Montréal à Vienne 3:15 71 7
Généralités 1:32 26 3
La cathédrale Saint-Étienne 3:42 78 0
La Maison de la musique 2:27 33 5
Le Nouveau palais impérial 6:48 160 0
Le Palais impérial 9:12 233 3
Le Staatsoper (l’Opéra de Vienne) 2:07 48 3
Le Nord-Est de la Vieille ville 6:32 150 0
Le Sud-Est de la Vieille ville 3:07 60 4
Le Sud-Ouest de la Vieille ville 10:05 217 12
Le Nord-Ouest de la Vieille ville 7:08 160 2
Le nord de Landstrasse 3:16 73 2
Le sud de Landstrasse 2:01 38 2
Le Belvédère 2:44 45 5
Wieden 8:26 177 4
Mariahilf 1:17 29 2
Neubau 5:44 126 3
Josefstadt 3:24 58 1
Alsergrund 4:04 70 1
Favoriten 1:37 32 0
Schönbrunn 5:02 103 5
Saint-Léopold-du-Steinhof 1:58 37 0
Total 1h35:28 2 024 64


Pour lire les récits quotidiens du voyage à Vienne (de la fin de ce voyage au début), veuillez cliquer sur ceci.

Pour consulter la liste des diaporamas de toutes les villes visitées, veuillez cliquer sur ceci

Les 22 diaporamas de Vienne
Votre évaluation :

3 commentaires

| Diaporama, Photos d'Autriche, Photos de Vienne, Photos de voyage | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Vienne — Le Sud-Ouest de la Vieille ville

18 février 2012

 

 
Du Sud-Ouest de la Vieille ville, nous avons vu précédemment le Palais impérial (dont l’aile appelée Nouveau palais impérial), de même que l’Opéra national.

Notre visite commence par les édifices qui entourent la petite Place de l’Albertina. De 0:34 à 1:50, c’est le Palais Lobkowitz, édifié de 1685 à 1687 par Giovanni-Pietro Tencala, et dont l’intérieur fut remanié en 1710 par l’architecte principal de la Cour impériale, Johann-Bernhard Fischer von Erlach.

De 1745 à 1910, le palais fut la propriété de la famille Lobkowitz. C’est dans la salle de concert du palais (de 0:49 à 0:55) que Beethoven présenta pour la première fois plusieurs de ses compositions. Il est à noter que sa Troisième symphonie, originellement prévue en l’honneur de Napoléon Bonaparte, fut finalement dédiée à Franz-Joseph-Maximilian von Lobkowitz, mécène et protecteur de Beethoven. De nos jours, le palais abrite le Musée autrichien du théâtre.

De 1:52 à 1:56, voici la façade du Palais Pallavicini (fin du XVIIIe). Puis à 2:07, il s’agit d’un aperçu des ruines romaines découvertes sous la Place Saint-Michel.


 
Bordant cette place, on peut voir la Maison Loos (ci-dessus), œuvre de l’architecte Adolf Loos : le modernisme dépouillé de l’édifice fit scandale à Vienne. En rentrant au palais par la Porte Saint-Michel, l’empereur tirait les rideaux de son carrosse du côté de cette maison afin d’éviter de la voir. C’est aujourd’hui une succursale bancaire.

De 2:16 à 2:43, nous visitons l’Église Saint-Michel. Lors de mon passage, un marché aux puces avait lieu dans la sacristie (de 2:44 à 2:48).

À deux pas de l’église, nous voici en face de la librairie Manz (à 2:53) — dont la devanture a été dessinée par Adolf Loos en 1912 — puis dans la pâtisserie Demel, l’une des plus célèbres de Vienne (de 2:54 à 3:12).

À 3:59, c’est le Palais Dorotheum où se tiennent périodiquement des enchères et, en face, l’Église luthérienne municipale (à 4:02). De 4:07 à 4:10, nous apercevons l’Église évangélique H.B.

De 4:31 à 4:36, voici l’Église des Capucins dont la construction fut terminée en 1632. C’est dans sa crypte que reposent les corps de 138 membres de la dynastie des Habsbourg (dont celui de l’Impératrice Sissi).

De 4:46 à 4:55, voici la tartinerie Art Déco Trzesniewski.


 
Percé d’un dédale de galeries marchandes, le Palais Ferstel (de 5:37 à 6:01) a été construit en 1860 par l’architecte Henrich von Ferstel. De style néo-roman ou néo-renaissance, le palais renferme la fontaine de l’Ondine du Danube, sous un puits de lumière.


 
Le sud du palais est occupé par le café Central, autrefois lieu de rencontre de l’intelligentsia viennoise. Nous en faisons la visite de 7:01 à 7:28, après fait un long détour dans le quartier, ce qui nous a permis de rencontrer le Palais Kinski (de 6:13 à 6:16) construit de 1713 à 1716, le Palais Porci (à 6:18) construit en 1514, et la plus connue des maisons que Beethoven occupa à Vienne (de 6:46 à 6:52). À 6:54, la Maison des trois jeunes filles est typique des maisons bourgeoises de style Biedermeier.

De 7:30 à 7:33, c’est la façade Art Déco de l’hôtel Radisson Blu Style. De 6:35 à 6:39, nous voyons une entrée du Palais Niederösterreich, construit de 1839 à 1848.

De 7:40 à 8:06, nous visitons l’Église des Frères mineurs ou Minoritenkirche, construite en 1339, mais dont le toit et le clocher originels ont été détruits au cours du siège ottoman de 1683.

Les Viennois aiment leurs parcs. Devant, à l’ouest et derrière le Nouveau palais impérial, on trouve respectivement le Parc du Peuple, la Place Marie-Thérèse et le Parc du Palais.

On visite le premier de 8:23 à 8:52. À 8:33, il s’agit de la statue érigée en l’honneur de l’Archiduc Charles-Louis d’Autriche (1771-1847), vainqueur de Bonaparte à Aspern en 1809. De 8:47 à 8:52, c’est le mémorial au dramaturge Franz Grillparzer. Ce monument a ceci de particulier que dans son hémicycle, chacun des panneaux illustre une de ses tragédies.

La Place Marie-Thérèse (de 8:54 à 9:04) est un parc à la française assez simple, agrémenté de fontaines, et situé à l’ouest du Nouveau palais impérial, entre le Musée d’histoire naturelle et le Musée de l’histoire de l’Art qui lui fait face. Ce dernier présente l’essentiel des œuvres d’Art collectionnées par la dynastie des Habsbourg pendant des siècles.

Dans le Parc du Palais (de 9:05 à 9:22), situé à l’arrière du Nouveau palais impérial, on trouve un monument en l’honneur de Mozart, créé par le scuplteur autrichien Viktor Tilgner en 1896.


 
La fin de la vidéo est fortement déconseillée aux personnes au régime : il s’agit d’un arrêt prolongé à l’Hôtel Sacher, un haut-lieu de la pâtisserie viennoise, célèbre pour sa Sacher Torte (ci-dessus).


Voir aussi : Liste des diaporamas de Vienne

Vienne — Le Sud-Ouest de la Vieille ville
Votre évaluation :

3 commentaires

| Photos d'Autriche, Photos de Vienne, Photos de voyage, Vidéos | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :