Le totalitarisme de la United Airlines

11 avril 2017

Coutumière au sein des compagnies aériennes, la surréservation est la réservation d’un nombre de places supérieur au nombre réel.

C’est un moyen d’augmenter la profitabilité de l’entreprise puisqu’en cas d’une annulation de dernière minute, non seulement le passager qui renonce à voyager n’a habituellement pas le droit à un remboursement, mais sa place ne restera pas vide, déjà vendue à un passager surnuméraire.

Ce qui pose le problème des voyageurs en trop quand les annulations n’ont pas été aussi nombreuses qu’espéré.

La solution consiste à offrir une compensation à tout passager qui renoncerait à partir sur ce vol jusqu’à ce que cette offre ait été acceptée par suffisamment de gens.

Mais qu’arrive-t-il quand l’offre de la compagnie est jugée insuffisante ? Celle-ci peut augmenter son offre.

Mais United Airlines a choisi une solution plus économique; cette solution consiste à tirer au sort les passagers qui seront ‘priés’ de quitter l’avion.

Mais priés est un bien grand mot. Il serait plus juste de dire sommés puisqu’en cas de refus, ils sont expulsés manu militari.

C’est ce qui est arrivé il y a deux jours sur un vol reliant Chicago à Louisville (au Kentucky). Un des passagers tirés au sort avait des engagements qu’il devait respecter.

Devant son refus obstiné, le passager récalcitrant a été jugé perturbateur et ‘belligérant’.

United Airlines s’est donc prévalue des procédures prévues par les lois antiterroristes américaines en pareil cas.

Appelés en renfort, des agents de sécurité ont donc arraché ce passager de son siège.

Au cours de cette expulsion particulièrement violente, le visage du passager a percuté l’accoudoir du siège situé de l’autre côté de l’allée.

Avertissement : cette vidéo est déconseillée aux personnes sensibles

À la fermeture de la bourse lundi, l’action d’United Continental Holdings, qui opère United Airlines, était en hausse de 1%.

Toutefois, ce passager ayant des traits asiatiques, la vidéo de son expulsion musclée a causé un scandale en Chine. Sur le site de microblogage Sina Weibo, hybride entre Twitter et Facebook, la vidéo a été vu 130 millions de fois en une seule journée.

Or United Airlines tire le septième de ses revenus de ses vols asiatiques.

Aujourd’hui, l’action de la compagnie a chuté de deux pour cent à la bourse de New York, ce qui correspond à une diminution de sa valeur capitalisée d’un milliard de dollars américains.

Références :
Thanks to United Airlines, is flying while Asian something to fear?
United Airlines CEO calls dragged passenger ‘disruptive and belligerent’
United Airlines : l’évacuation forcée d’un passager d’un vol fait scandale aux Etats-Unis
United Airlines shares fall 4% as Chinese react to passenger dragged off plane

Paru depuis :
Le passager expulsé va poursuivre United Airlines (2017-04-13)

Le totalitarisme de la United Airlines
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Fait divers | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :