Les récits de voyage

Genèse des récits

C’est en 2009, avant d’entreprendre un voyage solitaire à Shanghai, que j’ai décidé d’entreprendre mes récits de voyage.

Plutôt que de téléphoner régulièrement aux membres de ma famille afin de dire que tout allait bien, nous avions convenu que je publierais quotidiennement sur mon blogue un résumé de ce que j’avais fait la veille.

De retour le soir à mon hôtel, je transférais mes photos dans mon ordinateur, choisissais celles qui représentaient le mieux ce que j’avais vu ce jour-là et entamais la rédaction de mon résumé.

Avec les lecteurs du blogue, cela me donnait l’occasion de partager mon émerveillement (ou mes déceptions) et ainsi donner une idée de ce qui attendait le voyageur qui déciderait d’entreprendre un voyage similaire.

À différence de ce qu’on publie généralement sur les médias sociaux, il ne s’agissait pas d’une série d’égo-portraits devant autant de sites touristiques, mais de textes informatifs accompagnés de photos documentaires.

Ci-dessous, il suffira de cliquer le nom de l’endroit (ou sur la photo qui l’accompagne) pour accéder aux récits, en ordre inverse de leur publication.
 

Alberta (9 jours en aout 2016)

La Havane-I (21 jours en 2012)

(Pour voir les 2 717 photos de ce voyage, veuillez cliquer sur ceci).

La Havane-II (23 jours en 2013)
cb078711
(Pour voir les 1 585 photos de ce voyage, veuillez cliquer sur ceci).

Lisbonne (23 jours en 2016)

Paris-I (23 jours en 2014)

Paris-II (32 jours en 2015)

Porto (21 jours en 2017)

Shanghai (20 jours en 2010)

(Pour voir les 2 166 photos de ce voyage, veuillez cliquer sur ceci).

Vienne (18 jours en 2011)

(Pour voir les 2 024 photos de ce voyage, veuillez cliquer sur ceci).

 

Les récits de voyage
5 (100%) 1 vote

Un commentaire à Les récits de voyage

  1. sandy39 dit :

    SUR LE TEMPS D’UNE PHOTO…

    Si entreprendre vos récits de voyage était uniquement pour votre famille… Alors, ils me connaissent tous ?…

    Le Belvédère : j’y pense souvent… car il y aurait tant à écrire encore… le belvédère d’où l’on pourrait se jeter pour mettre fin à nos jours… comme se jeter sur les rails du métro…

    NOTRE DAME : Mon Dieu, celle qui nous rehausse, une année où il faisait moins beau… Ah, et puis la Tour Eiffel qui se moque de la Statue d’en face ou si c’était le contraire ?

    SHANGHAÏ : je connais moins. N’y avait-il pas un fleuve sur lequel j’avais écrit un peu de poésie (ce n’était pas dans mon habitude !) ?

    VIENNE : je m’étais régalée en découvrant un tout autre genre de loisirs… Je n’étais pas habituée à ça !

    A la Bibliothèque, le client est Roi : il pioche n’importe quel bouquin, sous la main, pour ne pas avoir à changer de Destin, juste le temps de devenir quelqu’un d’autre, le temps d’une lecture… Ah, la belle aventure depuis Vienne où je me suis fait une belle place. Mais que fais-je donc là ? Moi, je ne la connais pas votre famille !

    … S’EXPRIME L’AIR DU TEMPS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :