Voyage à Porto : jour 13 (2e partie)

Dimanche soir dernier — le douzième jour de ce voyage — j’avais trouvé une manière de me rendre à l’église des Clercs en empruntant une succession de rues plutôt rectilignes qui se jettent les unes dans les autres en assurant une belle descente régulière et continue entre mon studio et cette église.

Il s’agissait d’emprunter successivement la Rua dos Mártires da Libertade, la Rua das Oliveiras, la Rua Sá de Noronha, et la Rua Doutor Ferreira da Silva.

Mais ce soir-là, j’ai réalisé que ces rues formaient une galerie à ciel ouvert de l’art de rue à Porto.

Plus tôt au cours de ce voyage, j’ai emprunté d’autres rues recommandées à sujet mais qui m’ont déçu.

L’explication est simple. L’art de rue à Porto est dynamique.

La ville ayant fait condamner certains muralistes à détruite leurs œuvres en les recouvrant d’une couche unie de peinture, cela a provoqué la transformation partielle de l’art de rue à Porto en art éphémère.

C’est ainsi que de nombreux muralistes impriment leurs œuvres sur papier — parfois en plusieurs exemplaires — et les collent ça et là dans la ville.

D’autres collent plutôt une grande feuille papier vierge sur un mur et peignent alors sur ce canevas alors qu’il est encore humide.

Le résultat est que tout propriétaire qui désapprouverait la décoration d’un de ses murs peut l’enlever très facilement et que, dans les autres cas, les intempéries condamnent inexorablement ces œuvres à disparaitre.

Le lundi matin, je suis retourné sur ces rues pour en rapporter le témoignage suivant. Et ce reportage photographique, fidèle à la réalité présentement, sera périmé dans quelques mois.

De plus, ces artistes ont souvent débuté par des tags typographiques. Présentement, ils font de l’art de rue. Et qui sait, demain, exposeront peut-être dans des galeries d’Art comme d’autres qui les ont précédés.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Dessin de Mesk (Gustavo Teixeira)
Dessins variés
Dessins variés
Peintures de #Berri Blue et de Costah
Détail de la peinture de #Berri Blue
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Dessin d’Aiem
Dessin de Mesk
Dessin d’Aiem à la Praça da República

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 12-40 mm F/2,8
  1re photo : 1/800 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 13 mm
  2e  photo : 1/800 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 27 mm
  3e  photo : 1/1250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
  4e  photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 26 mm
  5e  photo : 1/1250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
  6e  photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
  7e  photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 15 mm
  8e  photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 19 mm
  9e  photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 14 mm
10e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm


Pour lire tous les comptes-rendus du voyage à Porto, veuillez cliquer sur ceci.

Voyage à Porto : jour 13 (2e partie)
Votre évaluation :

Un commentaire à Voyage à Porto : jour 13 (2e partie)

  1. sandy39 dit :

    Quand les rues s’offrent tout un style… certains hommes s’affichent torse nu… Et je n’aime pas ce genre de mecs ! C’est comme si nous, les femmes, nous nous balladions en sousting dans la rue ou à la station essence !

    J’ai découvert ça, cet Eté, dans le Sud : les gars tous torse nu en train de mettre de l’essence… pour aller rouler…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :