Le Lâcher de violons

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, la troupe française Transe Express présentait les 7 et 8 juillet un spectacle de rue intitulé ‘Lâcher de violons’.

C’est le premier volet de la programmation d’À nous la rue, une série d’évènements qui se dérouleront toutes les fins de semaine de juillet.

Sans faire partie officiellement d’À nous la rue, le Défilé des Géants (présenté en mai dernier) nous avait donné un avant-gout de ce qui allait suivre.

Dans ce cas-ci, deux athlètes suspendus qui frappent alternativement un caisse géante, trois cantatrices en jupons lumineux qui déambulent en chantant, une grappe suspendue de musiciens qui se balancent lentement au son d’un orchestre costumé, voilà les tableaux de ce spectacle enchanteur qui utilisait la place Jacques-Cartier comme décor.

D’une durée d’environ 45 minutes, ‘Lâcher de violons’ sera présenté également à Québec dans les jours qui viennent.

Complété de quelques clips vidéos et de quelques photos supplémentaires, voici ci-dessous le petit diaporama que j’en ai fait.

Cliquez pour démarrer

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (1re et 4e photos) et M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 12 mm
2e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 40 mm
3e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm
4e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 16 mm
5e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 150 mm
6e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm

Le Lâcher de violons
Votre évaluation :

4 commentaires à Le Lâcher de violons

  1. Lloyd dit :

    Merci pour cet article Monsieur JP Martel

    • Jean-Pierre Martel dit :

      De rien.

      Tant qu’à assister à un spectacle, pourquoi ne pas prendre quelques photos pour en faire profiter un peu à ceux qui ne pouvaient pas y assister…

  2. Jacques Ouellette dit :

    C’est magique, Jean-Pierre! Magnifique!
    Merci de nous partager cela!

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Depuis l’iPad3, les propriétaires des ardoises d’Apple ont la possibilité d’installer deux sortes de fonds d’écran; l’écran verrouillé (avant la saisie du mot de passe) et l’écran d’accueil (après cette saisie).

      La première de ces photos exprime bien toute la folie créative et la démesure qui s’emparent de Montréal durant l’été.

      Ceux qui utilisent leur iPad à l’italienne — c’est-à-dire dans le sens de la longueur — et qui souhaiteraient utiliser cette photo comme fond d’écran verrouillé, n’ont qu’à cliquer sur ceci pour télécharger une copie de cette photo à la bonne résolution (2048 x 1536).

      Si tu es de ceux-là, la voici. Sinon, merci pour tes commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :