Les FrancoFolies de Montréal — le 12 juin 2017

Mon séjour aux FrancoFolies, débuté peu avant 18h, sera écourté en raison d’un bris mécanique de mon appareil photo vers 20h30.

Vianney

Précédemment, aux spectacles de 18h à la Place des Festivals, l’assistance était clairsemée.

Pas dans ce cas-ci.

Devant une foule majoritairement composée de Français qui n’avaient jamais vu leur compatriote en spectacle, Vianney a offert une très bonne performance, à l’égal de celle qu’il a offerte l’an dernier.

Les Chansonneurs de la destination chanson fleuve

De 19h à 20h, la scène de la Zone Coors Light accueillait Les Chansonneurs de la destination chanson fleuve. C’est sous ce nom bavard que les festivals de chanson de Tadoussac et de Petite-Vallée ont choisi de présenter huit jeunes artistes qui ont participé à leurs ateliers d’écriture.

Dans la photo ci-dessus, on aperçoit dans l’ordre habituel : Boule (de Rouen, France), Rose Bouche (de Montréal), Étienne Fletcher (de Régina), et Laura Babin (de Montréal).

Andréanne-A. Mallette

À 20h, la scène Ford mettait en vedette la chanteuse pop
Andréanne-A. Mallette

Gustafson

Pendant ce temps, la scène SiriusXM accueillait le duo Gustafson formé de Jean-Philippe Perras (le deuxième à gauche sur la photo) et Adrien Bletton (au centre), photographiés quelques instants avant que la chanteuse (la troisième personne à droite) quitte la scène pour des raisons privées.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, la pile de mon appareil a déclenché, peu de temps après, une surcharge qui a détruit le circuit électrique de mon appareil.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14
1re photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 500 — 210 mm
2e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 1000 — 77 mm
3e  photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 500 — 210 mm
4e  photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 640 — 56 mm

Les FrancoFolies de Montréal — le 12 juin 2017
Votre évaluation :

3 commentaires à Les FrancoFolies de Montréal — le 12 juin 2017

  1. sandy39 dit :

    POUR UNE SOIREE ECOURTEE…

    VIANNEY : lui, préfère les polos avec toute sa jeunesse !

    Il a 26 ans, je crois et, suis, toujours, étonnée qu’à cet âge-là, on puisse, déjà, écrire des trucs pareils : “sur un café un peu mal fait…”, sur les disputes de Couple. Alors-là, une fois que c’est parti, on doit pouvoir écrire toute une vie…

    Et, même si votre appareil s’est mis a bricolé…, j’ai bien rigolé et, qu’elle est belle, Andréanne !

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Puisque vous aimez également Vianney, voici une deuxième photo que j’ai conservée de lui.

      D’habitude, je détruis les photos sur lesquelles l’artiste regarde en ma direction.

      Mais dans ce cas-ci, j’ai fait exception.

      Parmi une foule de dizaines de milliers de personnes à ses pieds, pourquoi Vianney regarderait-il spécifiquement mon appareil photo ?

      J’ai imaginé la possibilité que Vianney ait voulu, par le biais de mon objectif, vous adresser le regard à vous, ma chère sandy39, sachant que vous êtes une fidèle lectrice de ce blogue : ai-je le droit de briser son espoir de vous atteindre ?

      Cliquez sur l’image pour l’agrandir
  2. sandy39 dit :

    Depuis cet Eté, je sais que cette photo m’attendait et, vu l’actualité, je me décide à y répondre. J’ai vu VIANNEY, hier, chanter du Johnny. Il est très émouvant avec ses cheveux épais…

    J.Pierre, c’est ce que vous croyez : c’est VIANNEY et Julien DORE que j’aime bien… Ce sont ceux qu’on entend le plus à la Radio… alors fallait bien que je me décide, un jour à vous le dire… ceux qui m’intéressent… Alors, parlons-en encore…

    Je suis toujours dans mes grands groupes… en enclenchant de vieux CD dans ma vieille radio… De temps en temps, un vieux DIRE STRAITS, DEPECHE MODE, un Francis CABREL, un PAGNY. Oh oui ! Mais dans l’ordi, j’ai découvert un tout autre monde : un joli petit gars, né en 1964, aussi, du Rock alternatif… je traîne avec ça depuis 2010, jamais vu, jamais entendu nulle part ailleurs mais, déjà, des heures d’écoute, des heures de concert.

    Peut-être ce que je préfère le plus finalement ? On va y arriver… C’est toujours sur l’autre Continent : EDDIE VEDDER, incontournable depuis quelques années, que j’apprécie par-dessus tout, même devant Bertrand, si grand, toujours si imposant… qui a, encore, osé, cette fin d’année, avec un album en son vrai nom, qui va, encore, faire causer… Enfin, je me demande s’il n’écrirait pas des choses à ma place ou qui me correspondent ?… Je n’ai pas tout écouté, ni entièrement, juste quelques extraits, deux phrases qui me parlent déjà… A voir plus tard, j’ai le temps…

    Non, mais Eddie, il en a moins long, moins grand et que c’est super bien de continuer à chanter toujours ensemble au bout de 30 ans…

    Des heures d’écoute nous apportent du Bonheur et de l’Espoir même avec, de temps en temps, France Musique lorsque nous ne captons pas la Station de la Région, à cause du mauvais temps… Je m’en fais un régal aussi…

    Mais, Vous, J.Pierre, vous avez, toujours le droit de me détourner de mon Chemin et, de briser un peu mon Quotidien… en me rappelant avec vos photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :