La corrosion de disques compacts

Le disque compact audio (DC) se compose de trois couches superposées :
• au centre, une galette en aluminium sur laquelle est gravée la musique,
• une couche transparente et relativement résistante de polycarbonate au travers de laquelle le rayon laser fait la lecture de l’information numérique enregistrée,
• et finalement, du côté opposé, une mince couche de laque, opaque ou transparente, sur laquelle est imprimé ce qui sert à identifier le disque.

Or cette dernière est extrêmement fragile.

Au début de son histoire, le DC était vendu dans un boitier de plastique.

À l’intérieur de son boitier, le DC était maintenu en place par des griffes qui l’agrippaient par son centre troué.

Dans les boitiers ne renfermant qu’un seul DC, le livret placé à l’avant du DC protégeait la couche laquée lorsque les griffes qui maintenaient le DC en place se cassaient (ce qui arrivait souvent, en raison de leur fragilité).

Dans dans les années 1980 et 1990, on ajoutait fréquemment une éponge carrée de mousse synthétique dans les boitiers renfermant plusieurs DC afin de les protéger.

Ce qu’on devait découvrir beaucoup plus tard, c’est que ces éponges se décomposaient à la longue.

Étapes du vieillissement de l’éponge

Cette décomposition se manifeste d’abord par un changement de couleur; originellement de couleur ivoire, l’éponge devient orange brulé.

Puis elle devient friable. À cette étape, les produits de dégradation de l’éponge adhèrent au DC et attaquent sa surface laquée.

Lorsqu’on tente de séparer l’éponge du DC, celle-ci s’effrite et laisse de multiples particules orange incrustées dans la laque.

Les solvants organiques — méthanol, dissolvants à peinture, essence à briquet (Ronsonol™) — éliminent ces particules mais dissolvent également la laque, ce qui anéantit toute possibilité de revente du coffret de musique.

Aspect d’un DC une fois attaqué

L’eau savonneuse permet d’éliminer les particules qui ne sont pas très incrustées dans la laque. En dépit de cela, le DC aura l’apparence d’une galette de métal rongée par l’acide.

Ces carrés d’éponge synthétique ont souvent été ajoutés aux coffrets fabriqués aux usines de Polygram-Polydor à Hanovre et à Hambourg.

Si votre collection de DC est ancienne, il est recommandé d’ouvrir tous vos coffrets afin de découvrir ceux qui pourraient contenir ces éponges.

Quel que soit leur apparence ou leur état, vous devez jeter immédiatement ces carrés d’éponge synthétique.

La corrosion de disques compacts
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :