Le vingtième anniversaire des CPE

3 janvier 2017
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

L’année 2017 marque le vingtième anniversaire de la création du réseau public de garderies québécoises.

Connus sous le sigle CPE, les Centres de la petite enfance ont été mis sur pied en 1997 par Mme Pauline Marois à titre de ministre de l’Éducation.

Cette mesure sociale a facilité la conciliation famille-travail d’un grand nombre de mères monoparentales qui souhaitaient retourner sur le marché du travail.

Dès la première décennie qui a suivi leur création, les garderies subventionnées avaient incité près de 70 000 mères à occuper un emploi. Ce qui se traduit par une hausse du PIB de 5,1 milliards de dollars.

Parmi les mères d’enfants de 0 à 5 ans, la proportion disponible à travailler — celles qui ont un emploi et celles qui sont à la recherche d’en avoir un — est le plus élevé au Québec (78%) que n’importe quelle autre province canadienne. À titre de comparaison, il est de 72% en Ontario.

Depuis vingt ans, le nombre de familles monoparentales à l’aide sociale a fondu de 99 000 à 38 000. Après la Suède et la Suisse, le Québec affiche aujourd’hui le plus haut taux d’activité des mères dans le monde.

Références :
Centre de la petite enfance
L’Impact des services de garde à contribution réduite du Québec sur le taux d’activité féminin, le revenu intérieur et les budgets gouvernementaux
La déconfiture d’une bonne idée

Complément de lecture :
How advancing women’s equality can add $12 trillion to global growth

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 12-40mm F/2,8 — 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 40 mm

Le vingtième anniversaire des CPE
Votre évaluation :

Un commentaire

| Sociologie | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :