Voyage à Lisbonne : jour 19

De mon studio à la station Santa Apolónia, plusieurs chemins sont possibles. Je varie selon mon caprice ou selon les circonstances.

Escalier du Beco do Marquinez

Lorsque le pavé est mouillé, j’évite les pentes qui pourraient être glissantes et j’utilise l’escalier.

Casa Fernando Pessoa

Aujourd’hui, j’emprunte le métro jusqu’à la station Rato et je monte jusqu’à la Casa Fernando Pessoa.

Il s’agit de la dernière résidence du plus grand poète portugais du XXe siècle. Celui-ci a vécu de 1888 à 1935. Quelques-uns de ses vers sont écrits sur la façade de l’immeuble et sur les murs à l’intérieur (dont ceux de l’ascenseur).

Graphiquement, l’étage le plus réussi est le rez-de-chaussée où les éléments didactiques sont présentés dans le style des années 1910.

Effectivement, c’est à cette époque que ce poète publiera la revue Orpheu dans laquelle tout, y compris la typographie, est une création d’Avant-garde.

Puis je redescends à la Basílica da Estrela. Construite selon le vœu de la reine Maria Ire du Portugal à la naissance de son premier fils, la basilique d’Estrela (c’est-à-dire basilique de l’Étoile) fut érigée de 1779 à 1790.

C’est une église à dôme en forme de croix latine. Sa façade élégante est décorée de statues. Ses deux clochers sont de style rococo.


Note : Pour consulter un guide illustré des termes techniques d’architecture religieuse, on cliquera sur ceci.

 
À l’intérieur, la taille de la nef, la qualité des matériaux, la beauté du maitre-autel et des autels de chacun des bras du transept, contribuent à la majesté de l’ensemble.

Seules les œuvres d’art des autels latéraux ne sont pas au même niveau d’excellence.

Tombeau de la reine Maria Ire

Dans le bras droit du transept se trouve le tombeau de la reine Maria Ire (la commanditaire de la basilique), qui régna sur le Portugal de 1777 à 1816.

Un passage discret, de chaque côté de ce monument (voir ci-dessus), permet d’accéder à une petite salle où se trouve une crèche exposée dans une vitrine.

Cette crèche baroque, commandée par la reine en 1781, est le chef-d’œuvre de Joaquim Machado de Castro. Aidé de ses artisans, celui-ci mit cinq ans à réaliser ses 480 figurines.

Vue de la Calçada da Estrela

Puis je descends la Calçada da Estrela. Au passage, je m’achète une pâtisserie (plutôt bien)…

Assemblée de la République

…puis j’atteins l’édifice néoclassique de l’Assemblée de la République portugaise.

Je descends l’Avenida Dom Carlos I, puis vais prendre à l’Est la Rua do Instituto Industrial afin de visiter le Museu das Comunicações.

Museu das Comunicações

Ce petit musée gratuit s’adresse aux groupes scolaires; c’est 82% de sa clientèle. Il traite essentiellement télécommunications.

À moins de vous intéresser à la scénographie muséale — dont ce musée est un bon exemple — sa visite n’est pas indispensable.

Sur le chemin du studio, j’achète à l’épicerie un format de 900ml de potage à la pomme de terre et aux courgettes parfumé à la menthe.

Mon repas du soir sera composé de 300ml de potage et trois soles. Je sais que j’ai l’air d’un ogre en écrivant cela, mais ce sont vraiment de petites soles.

Puis vers 20h, je me mets en route pour le concert de musique classique donné à l’église Saint-Roch. Mais il y un imbroglio. J’ai un reçu de paiement. Le vendeur est certain de m’avoir remis un billet jaune. Je ne l’ai pas et je ne me rappelle pas de l’avoir jamais eu.

Bref, on me refusera l’entrée. Ce qui n’est pas catastrophique étant donné que le quartier d’Alfama (dans lequel j’habite) n’est pas vraiment très silencieux la nuit.

Je m’empresse donc d’aller à la boutique de la FNAC à quelques rues de l’église pour m’acheter un coffret de 4 CD d’une anthologie de fado (pour 8 euros).

Puis je rentre au studio pour la nuit (effectivement trop bruyante à mon gout).

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs PanLeica 25 mm F/1,4 (3e photo) et M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/200 sec. — F/4,5 — ISO 200 — 40 mm
2e  photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
3e  photo : 1/60 sec. — F/1,4 — ISO 1600 — 25 mm
4e  photo : 1/20 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm
5e  photo : 1/800 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
6e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm

Voyage à Lisbonne : jour 19
Votre évaluation :

2 commentaires à Voyage à Lisbonne : jour 19

  1. Marsolais dit :

    Bonjour Jean-Pierre,
    Merci de partager avec nous tes visites à Lisbonne.
    Aurais-tu par hasard une photo de la crèche commandée par la reine Maria à Joaquin Machado de Castro avec ses 480 figurines ! J’ai tenté de trouver sur Internet mais ma recherche s’est avérée vaine.
    Merci à l’avance et au plaisir de te lire,

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Une de mes grandes joies en tant que rédacteur de ce blogue, c’est de voir qu’à mon application à écrire mes textes répond le sérieux de la lecture de certains d’entre vous, une lecture qui est le point de départ de recherches supplémentaires.

      Mais plutôt que de publier ici, en réponse à votre demande, les trois photos que j’ai prises de cette crèche, j’ai décidé d’écrire un texte à part.

      Cela facilitera la tâche de ceux qui, sur l’internet, voudront en savoir davantage sur la crèche de Joaquim Machado de Castro.

      D’ici mon départ de Lisbonne, il est possible que je retourne à la Basílica da Estrela. Si c’est le cas, ce texte pourrait donc être illustré de nouvelles photos prises d’ici là.

      Merci donc, Mme Marsolais, pour votre intérêt à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :