Les FrancoFolies de Montréal — le 11 juin 2016

12 juin 2016
William Sévigny

À mon arrivée sur le site des FrancoFolies, William Sévigny terminait son tour de chant folk rock, présenté dans la série Les Acoustiques sur la scène de la Zone Molson.

Élage Diouf

À 18, le chanteur et percussionniste québécois d’origine sénégalaise Élage Diouf présentait son dernier album festif Mélokáane sur la scène Hydro-Québec, ce qu’il répètera plus tard à 20h.

À 19h, les festivaliers étaient sollicités par trois spectacles.

Renée Wilkin

En premier lieu, la scène Bell résonnait de la voix puissante de Renée Wilkin, finaliste à La Voix 2014.

Laura Magnan
Antoine Lachance
Junior Sandaire

Au même moment, à l’autre bout du site des FrancoFolies, on présentait les trois lauréats du concours Ma première Place des Arts, soit Laura Magnan, Antoine Lachance et le ténor Junior Sandaire.

Moran

La troisième offre simultanée fut celle de Moran (à droite sur la photo) sur la scène de la Zone Molson.

Sweet Crude

À 20h, le jeune et enthousiaste septuor Sweet Crude se produisait sur la scène Loto-Québec pendant que…

Blé

…le duo Blé (Miro Belzil et Thierry Doucet) présentait sa musique pop sur la scène Ford.

Pierre Lapointe

De 21h à 22h30, c’était la présentation du grand spectacle de la soirée. Celui-ci célébrait le dixième anniversaire de la sortie de l’album La forêt des mal-aimés.

Plutôt que de présenter de nouveaux arrangements de cet album ou de le faire interpréter par des invités, Pierre Lapointe avait choisi de le chanter intégralement, avec les mêmes musiciens que ceux de la tournée d’origine.

Cela permettrait de montrer à quel point cet album n’a pas vieilli et comment il est intemporel.

Rouge Pompier

Puisque le spectacle de Pierre Lapointe se terminait vers 22h30 et non 23h, il me restait un peu de temps pour entrevoir un des deux concerts qui couvraient la plage horaire de 22h à 23h, soit celui du duo heavy métal Rouge Pompier.

Jacobus et Maleco

À 23h, à deux pas de là, la scène La Presse+ accueillait le duo rap Jacobus et Maleco, originaire du Nouveau-Brunswick alors que…

Barrasso

…le groupe punk Barrasso faisait trembler la scène Ford.

Après plus de cinq heures à arpenter le site des FrancoFolies, je rentre à la maison.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 40 mm
  2e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 75 mm
  3e  photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 150 mm
  5e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 150 mm
  6e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 115 mm
  7e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 97 mm
  8e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 55 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 (à gauche), ISO 800 (à droite) — 150 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
11e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 52 mm
12e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 70 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 45 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 11 juin 2016
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :