La pucelle de Montréal

La partie de Montréal que j’habite s’est ouverte au développement à partir du milieu du XIXe siècle.

Comme dans toutes les villes du monde, le nom qu’on donne à une rue rend hommage à un évènement ou à une personnalité admirée au moment de cette attribution.

C’est ainsi que le boulevard Pie-IX est nommé en 1864 en l’honneur du pape qui dirigeait l’Église de Rome de 1846 à 1878.

L’avenue Jeanne-d’Arc rend hommage à cette sainte dont le processus de canonisation s’est étendu de 1874 à 1920.

Deux rues à l’ouest de l’avenue Jeanne-d’Arc, se trouve l’avenue d’Orléans, qui fait référence depuis 1888 au surnom de Jeanne d’Arc, soit pucelle d’Orléans.

Encore plus à l’ouest, la petite avenue Valois aurait pu faire allusion à Charles VII, de la dynastie des Valois, que Jeanne d’Arc mit sur le trône de France en 1429.

Toutefois, elle fut nommée ainsi en 1952 pour honorer Simon Valois (1791-1875), propriétaire de l’ancien domaine d’Hochelaga que traverse cette avenue de nos jours.

Perpendiculairement à ces avenues, la rue de Rouen rappelle depuis 1922 le nom de la ville où Jeanne d’Arc fut brulée vive, le 30 mai 1431.

Les lecteurs attentifs auront remarqué que c’était hier le 585e anniversaire de la mort de Jeanne d’Arc.

Il est paradoxal que l’Église de Rome ait canonisé une sainte guerrière alors que le message de Jésus de Nazareth en est un de non-violence (« Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. », Matthieu 5,39).

Peut-être doit-on y voir là la confirmation que les Voies du Seigneur sont impénétrables…

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif PanLeica 25mm F/1,4 — 1/60 sec. — F/1,4 — ISO 400 — 25 mm

Référence : Le toponymie des rues de Montréal

La pucelle de Montréal
Votre évaluation :

2 commentaires à La pucelle de Montréal

  1. Jacques Ouellette dit :

    Très intéressant!

  2. sandy39 dit :

    POUR UN MONTREAL…

    Des Rues spéciales, réunies, en majuscules, minuscules, capitales, ordinaires, extraordinaires ou non pour un Quartier très particulier… chargé d’histoires plus ou moins drôles… qui nous en font baver, saliver… sur l’Actualité ou sur des problèmes de Société.

    Des Rues qui nous offrent un merveilleux voyage, au cœur de la Vie…

    Des Rues que nous empruntons de jour comme de nuit…

    Des Rues qui nous aident à ne plus regarder derrière Soi… mais des Rues qui nous tournent vers l’Avenir…

    Des Rues qui nous nettoient du Mal, du Passé… mais qui nous aident à reluire au Présent, à chaque pas que l’on pose avec chacune de nos lettres.

    Allez-y circulez, laissez jaillir la Lumière qui brille en Vous !… Celle qui nous conduira vers les mêmes Sens, ceux que l’on emprunte sur les nombreuses Voies du Blogue, sur nos vies parallèles (PAGNY et ANGOON).

    Sans tracer de diagonales, que dire de plus ?

    Que nous gardons toujours le même plaisir… de vous lire bien qu’il n’y ait plus rien à dire, mais, de loin, beaucoup à écrire !

    Ah, une petite chose : le personnage de la Légende, à l’appareil gris et noir… -vous savez celui que l’on ne pourra jamais capturer, qui ne sort que les jours de beau temps- n’a t-il plus de pellicules ?

    Car, on aimerait bien quelques photos… pour UN

    A TOUT MOMENT… LA RUE !
    (En attendant les Francofolies…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :