Le Jardin botanique s’éveille…

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Ces jours-ci, les jardins extérieurs du Jardin botanique de Montréal s’éveillent lentement. Déjà, les platebandes sont décorées de milliers de tulipes.

Les magnolias précoces perdent leurs pétales tandis que d’autres en sont encore à faire éclore leurs bourgeons. Enfin, les arbres fruitiers fleurissent.

Et parce que beaucoup d’endroits sont encore en friche, l’accès aux jardins extérieurs est gratuit… pour quelque temps encore.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14 (1re photo) et PanLeica 42,5 mm F/1,2 + filtre Hoya à densité neutre ND8 (les autres photos)
1re photo : 1/320 sec. — F/22,0 — ISO 1000 — 210 mm
2e photo : 1/800 sec. — F/1,2 — ISO 200 — 42,5 mm
3e photo : 1/2000 sec. — F/1,2 — ISO 200 — 42,5 mm
4e photo : 1/640 sec. — F/1,2 — ISO 200 — 42,5 mm
5e photo : 1/1000 sec. — F/1,2 — ISO 200 — 42,5 mm
6e photo : 1/1000 sec. — F/1,2 — ISO 200 — 42,5 mm

Le Jardin botanique s’éveille…
Votre évaluation :

3 commentaires à Le Jardin botanique s’éveille…

  1. Jean Montambeault dit :

    C’est mon ‘cue’!
    Un de ces jours je vais finir par le spotter le gars à Olympus…

    Beau spectacle Jean-Pierre.

    Jean

    • Jean-Pierre Martel dit :

      …je vais finir par le spotter le gars à Olympus…

      Selon la rumeur, cet animal sortirait de sa tanière les jours ensoleillés. De nature solitaire et sauvage, il arpenterait d’un pas lent le Jardin botanique muni d’un appareil gris et noir. On ignore son alimentation.

      Des observations indépendantes se sont avérées incapables de confirmer la légende selon laquelle il serait recouvert de longs poils et qu’il effraierait les petits enfants par son apparence hideuse.

      Je vous souhaite la chance de capturer ce personnage qui, tels le Yéti ou le Loch Ness, hante l’imagination de beaucoup de personnes…

  2. sandy39 dit :

    AU ROUGE PASSION…

    Les Couleurs se mêlent entre Rouge, Orange, Violet, Rose… et, nous fleurissons tous sous leurs pétales quand chacun éclot la Poésie qui est en lui.

    Et oui, pour quelque temps encore, au milieu de ces Champs de Fleurs, nous nous noyons lentement dans la profondeur de toutes ces Couleurs pour mieux réapparaître pas à pas, entre chaque pétale.

    Bref, Moi, devant l’Eveil de tous ces Sens, je vous dis ENCORE… pour garder le MORAL !

    QUELLE ECLOSION !

    Et, tant pis, si nous n’arrivons jamais à capturer ce personnage étrange… on en détient, déjà, tant de Couleurs dans la Légende !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :