Le Doleschallia bisaltide

Face dorsale du mâle
Face dorsale de la femelle
Mâle butinant

Le Doleschallia bisaltide (communément appelé Papillon-feuille) habite les forêts humides du Sud-est asiatique et de l’Océanie jusqu’à une altitude de 1 400 mètres. On le trouve également dans les clairières et en lisière de forêt.

Ses ailes rigides et puissantes ont une envergure de 6 à 7 cm.

Le bout des ailes antérieures est carré alors que leur bord est concave (c’est-à-dire en creux).

Le bord des ailes postérieures est convexe et se termine en pointe.

Sur leur face dorsale, les ailes antérieures sont orange brulé, avec l’apex marron et le bord extérieur de la même couleur mais en s’atténuant en s’éloignant de l’apex.

Les ailes postérieures sont orange brulé plus sombre, bordé d’un ruban encore plus foncé et d’un point marron vers l’apex chez le mâle (absent chez la femelle).

Face ventrale des ailes du mâle
Face ventrale des ailes de la femelle

Lorsque ce papillon ferme ses ailes, il ressemble à une feuille d’automne (d’où son surnom).

Sur leur face ventrale, le bord externe des ailes est marron décoré habituellement de plusieurs ocelles. Séparé par une mince ligne foncée zigzagante — qui mime la nervure centrale d’une feuille — le bord interne des ailes porte, chez le mâle, des taches irrégulières blanches, semblables de loin à des taches de moisissure. En raison d’un intense polymorphisme, leur nombre est variable. Ces taches sont absentes chez la femelle.

Ces papillons ont la première paire de pattes atrophiée et n’utilisent donc que quatre pattes pour marcher.

Femelle en majesté

Placés sous les feuilles des plantes-hôtes, les œufs blancs opalescents éclosent après trois jours. Nouvelle née, la chenille possède la tête noire et un corps luisant blanc translucide. Munie d’épines souples noires, la chenille, après quelques jours, se colore en noir (décoré de taches blanches, bleues et rouges).

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14 (1re, 2e et 6e photos) et M.Zuiko 60 mm Macro F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 320 — 210 mm
2e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 210 mm
3e  photo : 1/125 sec. — F/8,0 — ISO 1250 — 60 mm
4e  photo : 1/160 sec. — F/3,2 — ISO 200 — 60 mm
5e  photo : 1/125 sec. — F/5,6 — ISO 1600 — 60 mm
6e  photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 640 — 210 mm


Pour consulter les textes de ce blogue consacrés aux papillons, veuillez cliquer sur ceci

Le Doleschallia bisaltide
Votre évaluation :

Un commentaire à Le Doleschallia bisaltide

  1. sandy39 dit :

    Des couleurs monotones pour un papillon d’automne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :