Le papillon Isabella

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

L’Eueides isabella — surnommé Isabella — est un papillon qui habite l’Amérique latine, du Mexique au bassin amazonien. On le trouve parfois également au Texas.

Ses ailes possèdent une envergure de 6,5 à 9 cm.

Les ailes antérieures sont allongées, au bout arrondi. Elles ont l’apex noir bordé de petites taches blanches et décoré de taches allongées de couleur crème. Le reste des ailes antérieures est orange, traversé par une bande noire.

Les ailes postérieures sont orange bordé de noir (moucheté d’une série de points blancs) et traversé de deux bandes noires parallèles, jointes à leur extrémité.

Semblable à la face dorsale, la face ventrale des ailes est décorée en plus de deux zones crème près du thorax.

Ce papillon dresse fièrement deux magnifiques antennes aux extrémités jaunes.

Contrairement aux Héliconius — auxquels il se distingue par sa taille plus grande, ses ailes antérieures un peu moins allongées et ses yeux plus petits — l’Isabella ne se nourrit que de nectar, ce qui explique son espérance de vie beaucoup plus courte, de l’ordre d’un mois.

La femelle pond ses œufs sur des feuilles de passiflore puisque c’est le seul aliment des chenilles.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 60 mm Macro F/2,8 (3e photo) et M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14 (les autres photos)
1re photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 800 — 210 mm
2e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 210 mm
3e  photo : 1/160 sec. — F/4,0 — ISO 1250 — 60 mm
4e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 210 mm
5e  photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 400 — 115 mm
6e  photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 210 mm


Pour consulter les textes de ce blogue consacrés aux papillons, veuillez cliquer sur ceci

Le papillon Isabella
Votre évaluation :

Un commentaire à Le papillon Isabella

  1. sandy39 dit :

    POUR UN RETOUR EN COULEURS…

    Moi, aujourd’hui, je réemprunte tout le Chemin que nous dessine la Nature (je ne voudrais pas en connaître la fin !), après avoir cru… enfin, eu peur d’être coupée du Monde…

    Certains ont eu, je pense, la même sensation : plus de petits tours au Jardin… pour écrire quelques mots sur quelques photos…, sur quelques rayures… qui nous prolongent la VIE…

    QUEL NECTAR !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :