Le Viorne obier ou Pimbina

Viburnum opulus var. americanum

Le Viorne obier (Viburnum opulus, autrefois appelé Viburnum trilobum) est un arbuste à feuilles caduques et palmées originaire de l’Amérique du Nord, d’Europe et d’une grande partie de l’Asie.

Les Algonquins l’appelaient Pimbina.

Immatures, ses fruits peuvent être jaunes ou rouges : ils sont rouges ou orangés à maturité.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 12-40mm F/2,8 — 1/1000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm

Le Viorne obier ou Pimbina
Votre évaluation :

2 commentaires à Le Viorne obier ou Pimbina

  1. sandy39 dit :

    VOICI QUELQUES PRECISIONS :

    ALGONQUINS : moi, j’ai, dans mon dictionnaire ALGONQUIENS, se dit d’une famille de langues amérindiennes. Un Amérindien est un Indien.

    Et, devant cet arbuste, je vois une grappe de raisin qui attend d’être cueillie ! Mais, je ne sais pas si ça se mange…

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Selon le dictionnaire Antidote (dont je me sers quotidiennement pour corriger mes textes et qui m’évite bien des embarras), « Algonquin » (avec une majuscule) est un nom utilisé pour désigner le membre d’une tribu amérindienne de l’Amérique du Nord qui vit au nord-ouest du Saint-Laurent.

      « algonquin » (avec une minuscule) désigne la langue parlée pas les Algonquins. Selon le contexte, ce peut être un nom (la langue elle-même) ou un adjectif qui qualifie cette langue (ou les gens qui la parlent).

      « algonquien » est relatif à une vaste famille linguistique amérindienne de l’Amérique du Nord. L’algonquin, l’innu et le micmac sont des langues algonquiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :