Le Groupe de Beaver Hall (6e partie)

Au cours de la période couverte par l’exposition Une modernité des années 1920 – Montréal, le Groupe de Beaver Hall, Edwin Holgate a réalisé les gravures sur bois qui illustrent le recueil de récits campagnards Vieilles choses vieilles gens de Georges Bouchard, paru en 1926.

Si la prose de l’écrivain n’a pas suscité l’enthousiasme du blogueur Jean-Louis Lessard (ex-professeur de littérature), les illustrations d’Holgate qui accompagnent ce livre sont toutefois reconnues pour leur excellence.


Remarque : La technique de la gravure sur bois consiste à creuser une plaque de bois de manière à laisser intacte une partie de la surface. Celle-ci, recouverte d’encre, servira à étamper son image inversée. Les parties creusées n’apparaissent pas.

Contrairement à l’impression offset où il est possible de reproduire différentes teintes à l’aide d’une multitude de points de tailles différentes, la gravure sur bois donne une image contrastée en blanc et noir (si l’encre est noire, évidemment).

Tout au plus, peut-on obtenir une image en différentes couleurs en gravant plusieurs plaques, une pour chaque couleur.

À la longue, la plaque de bois finit par s’abimer. Si bien qu’il est toujours préférable de consulter les éditions originelles de tout bouquin décoré de gravures sur bois. Les éditions réalisées des décennies plus tard sont inévitablement de moindre qualité.


 
Voici donc des photos des gravures qui ornent l’édition in-octavo de luxe de Vieilles choses vieilles gens imprimée à Toronto en 1929 pour l’éditeur Louis Carrier & Cie de Montréal.

Plutôt que de reproduire spécifiquement les gravures, j’ai décidé de présenter intégralement les pages où elles se trouvent afin de donner une meilleure idée de la taille des illustrations et de la typographie Art déco utilisée. De plus, cela est davantage conforme à la volonté de l’artiste qui était d’illustrer le propos de M. Bouchard.

À ma connaissance, c’est la première fois que la série complète de ces gravures (à l’exception des culs-de-lampe) est reproduite sur l’internet.

Dans tous les cas, il suffit de cliquer sur une image pour accéder à sa version en haute résolution.

Page-titre du livre
Le Village
Le Crieur
Les Funérailles
Le Forgeron
Le Vieux Four
La Maîtresse d’Ecole
Le Maquignon
Le Rouet
Le Moissonneur
Le Vieux Métier


Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés au Groupe de Beaver Hall, veuillez cliquer sur ceci

Le Groupe de Beaver Hall (6e partie)
Votre évaluation :

Un commentaire à Le Groupe de Beaver Hall (6e partie)

  1. sandy39 dit :

    AU VILLAGE…

    Sur quelques pages ouvertes, sur quelques Silhouettes, se dessine tout un recueil de récits campagnards.

    … TOUT UN ART DE VIVRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :