Deuxième voyage à Paris : jour 15

16 octobre 2015
Manifestation contre la loi Macron

Paris est une ville bien vivante. En quittant l’hôtel, je croise une manifestation contre la loi Macron (du nom du ministre français de l’Économie et des Finances).

Je prends le repas du midi à La Penderie. Ce restaurant est situé au 17 de la rue Étienne-Marcel.

En potage, j’y prends un velouté au potiron et basilic. Au bénéfice des lecteurs québécois, un potiron est une citrouille.

Suprême de pintade à La Penderie

En mets principal (sans vin), je prends un suprême de pintade. Sur la photo ci-dessus, on croirait une demie volaille : en réalité, tous les os avaient été retirés, sauf ceux de la cuisse. La cuisson était parfaite. La sauce, délicieuse.

Puisque j’ai une visite guidée du Palais de Justice à 15h et que j’arrive une heure en avance, je passe l’attente à vadrouiller aux alentours.

Horloge de la Tour de la Conciergerie

Sur le mur de la Conciergerie qui donne sur le boulevard du Palais, on peut apercevoir la première horloge publique de Paris. Plusieurs fois restaurée (dont l’an dernier), elle fut originellement commandée en 1372 par Charles V.

Puis à 15h débute la visite du Palais de Justice. Cette visite durera deux heures. Cet édifice occupe à lui seul presque le cinquième de l’Île de la Cité (c’est-à-dire l’île sur laquelle est construite Notre-Dame-de-Paris).

Il est construit sur le site de l’ancien Palais de la Cité — victime de plusieurs incendies aux XVIIe et XVIIIe siècles — dont les vestiges les mieux conservés sont la Conciergerie et la Sainte-Chapelle.

Je m’attendais à une décoration intérieure fastueuse. Ce n’est pas le cas.

Cette visite vaut essentiellement pour l’exposé magistral de notre guide, Bertrand Catry, dont la mémoire phénoménale nous permet d’apprendre tout de l’histoire des lieux, de l’évolution de l’application de la justice en France depuis deux millénaires, des causes célèbres et d’anecdotes savoureuses que seul un guide parfaitement compétent peut connaître.

Monument à Raymond de Sèze

Je suis enclin à croire que la profession légale est plus conservatrice que la moyenne des Français. C’est ainsi qu’on a élevé dans ces lieux un monument à la gloire Raymond de Sèze. Ce dernier est le magistrat qui a plaidé la défense de Louis XVI devant la Convention (très largement hostile à ce dernier).

À la droite du monument, un chien nous indique que l’allégorie qu’il accompagne est celle de la Fidélité (au roi, dans ce cas-ci).

Détail du monument à Raymond de Sèze

À gauche, appuyé sur un bouclier arborant les trois fleurs de lys symbolisant la monarchie, il s’agit d’une allégorie de la Nation. Mais comme cette nation avait eu le ‘culot’ du régicide de Louis XVI, le sculpteur s’est permis la licence de la représenter (discrètement) le postérieur à l’air.

Intérieur du Palais de Justice
Intérieur du Palais de Justice
Intérieur du Palais de Justice

Voici d’autres photos que j’en ai rapportées. Sur la dernière, précisons que Lex est le nom latin de loi.

Tondeuse à cheveux

Je vais ensuite au BHV (soit le Bazar de l’Hôtel-de-Ville) afin de m’acheter une tondeuse à cheveux rechargeable à 40 euros (60$).

Une molette permet de régler la hauteur de coupe au millimètre entre 3 et 36 mm. Selon le fabriquant, elle s’utilise dans 32 positions. En somme, j’ai acheté le Kamasutra de la tondeuse.

Au lieu de dépenser 18 euros pour me faire raser le crâne chez le coiffeur, je le ferai moi-même sous la douche.

J’ai déjà une tondeuse chez moi, mais elle ne fonctionne que sur le 110 volts (au lieu du 220 volts du courant électrique français).

Après être passé chez Subway, je rentre à l’hôtel pour manger mon Sub30 (un sandwich de 30cm) et passer la nuit.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (1re, 5e, 7e et 9e photos) et PanLeica 25 mm F/1,4 (les autres photos)
  1re photo : 1/800 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 24 mm
  2e  photo : 1/60 sec. — F/1,4 — ISO 320 — 25 mm
  3e  photo : 1/50 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 25 mm
  4e  photo : 1/1250 sec. — F/1,4 — ISO 200 — 25 mm
  5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 5000 — 15 mm
  6e  photo : 1/60 sec. — F/1,4 — ISO 1250 — 25 mm
  7e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 12 mm
  8e  photo : 1/80 sec. — F/1,4 — ISO 1250 — 25 mm
  9e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 12 mm
10e  photo : 1/80 sec. — F/1,4 — ISO 250 — 25 mm


Pour lire les comptes-rendus du premier ou du deuxième voyage à Paris, veuillez cliquer sur l’hyperlien approprié.

Deuxième voyage à Paris : jour 15
Votre évaluation :

4 commentaires

| Récit du voyage à Paris No 2, Récits de voyage | Mots-clés : | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :