Trois roses, cet après-midi

Rosier floribunda ‘Southampton’
Rosier floribunda ‘Walking On Sunshine’
Rosier floribunda ‘Mardi Gras’

En prenant mon petit déjeuner sur mon balcon, j’ai aperçu un oiseau rare perché dans un arbre à proximité. Mais le temps d’aller chercher appareil photo et l’animal s’était volatilisé.

« Mais si j’allais au Jardin botanique », pensais-je. « Il a plein d’arbres : il devrait y avoir plein d’oiseaux. »

C’était bien logique. Mais cet après-midi, les oiseaux étaient ailleurs.

Mon prix de consolation fut les photos de quelques fleurs, dont celles-ci.

C’est la vie.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
1re photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 50 mm
2e  photo : 1/320 sec. — F/10,0 — ISO 200 — 150 mm
3e  photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 120 mm

Trois roses, cet après-midi
Votre évaluation :

3 commentaires à Trois roses, cet après-midi

  1. sabrina dit :

    Elles sont toutes trois magnifiques. Vous avez eu une excellente idée de partir au jardin public. Merci pour ce partage.

  2. Pierre Pinsonnault dit :

    Parlant de «vie» et de désappointement en quelque sorte, voici ce que l’écrivain québécois Robert Lalonde que je ne connaissais pas aurait écrit : «la vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons.» (C’est la Phrase secrète des jeux de sympatico.ca de ce matin). Mais, vous avez raison, vos superbes photos de ces fleurs magnifiques sont effectivement de nature à requinquer le moral un tant soit peu.

  3. sandy39 dit :

    POUR UN RENDEZ-VOUS, AU JARDIN…

    Où vous trouvez, si souvent, refuge… mais, ce jour-là, aucun animal n’était perché dans les arbres !

    Ce n’est pas grave car sur quelques roses jaunes, j’ai à vous raconter ceci : j’ai acheté, récemment, un rosier jaune, à Madame qui nous accueille en Bretagne car nous étions invités à un apéritif… enfin, qui s’est prolongé en vrai repas…

    Entre vin de chez Nous et fromage…, mêlant nos différents accents (dans la voix !), nous avons partagé quelques Douceurs de France… même avec les voisins !

    Madame fut très contente de son rosier et trouva le bon pot pour aller avec !

    Cela se passe comme ça, de l’autre côté de la France, dans un lieu-dit…, à seulement quelques kilomètres des plages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :