Le Jardin alpin

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Le Jardin botanique de Montréal comprend des serres d’exposition et différents jardins thématiques extérieurs.

De manière à ce que les plantes à fleurs y soient toujours fleuries, le Jardin botanique comprend aussi des pépinières — inaccessibles aux visiteurs — destinées à approvisionner les serres et les jardins.

Des jardins publics, le Jardin alpin est mon préféré.

Il s’agit d’un jardin à l’anglaise de 40 000 m² qui vise à présenter la flore des montagnes et des régions boréales. On a y donc aménagé des dénivellations, des plans d’eau, des ponts, une cascade, des sentiers et des bancs (en bois ou en pierre).

Il est décoré principalement de vivaces. C’est donc le premier jardin à fleurir au printemps.

Plusieurs des arbres qu’on y a plantés ont été taillés de manière à adopter le profil torturé qu’ils auraient développé s’ils avaient grandi aux grands vents.

Le Jardin alpin est un endroit clame et charmant où il est plaisant de se prélasser en oubliant la ville (que seule l’extrémité supérieure de la tour du stade olympique nous rappelle).

Petit détail au bénéfice des lecteurs photographes : le meilleur temps pour photographier l’endroit est au début de la matinée. Les photos ci-dessus ont été prises dans l’heure qui a suivi l’ouverture des guichets.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs Lumix Leica 42,5 mm F/1,2 (la 6e photo) et M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 160 — 31 mm
2e  photo : 1/3200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 22 mm
3e  photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 28 mm
4e  photo : 1/2500 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm
5e  photo : 1/3200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 32 mm
6e  photo : 1/4000 sec. — F/1,2 — ISO 200 — 42,5 mm
7e  photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 24 mm
8e  photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 27 mm

Le Jardin alpin
Votre évaluation :

3 commentaires à Le Jardin alpin

  1. sandy39 dit :

    TOUTE UNE ASTUCE… POUR UNE VISITE…

    Il y a un truc que je ne comprends pas : si le Jardin alpin est inaccessible aux Visiteurs… comment faites-vous pour avoir les photos ?

    • Je m’excuse si mon texte était ambigu. Effectivement, dans sa version originelle, j’écrivais “De ces derniers…” comme si le Jardin alpin faisait partie des pépinières. J’ai donc modifié mon texte en conséquence.

      Les pépinières sont des serres (différentes des serres d’exposition) où on élève des pousses, traite les plantes malades et héberge les plantes à fleurs entre deux floraisons.

      Ces serres sont situées hors des circuits empruntés par les visiteurs.

      La carte ci-dessous montre la moitié sud (la plus savamment aménagée) du territoire occupé par le Jardin botanique.

      La grande surface grise, derrière le complexe d’accueil et les serres d’exposition, est là où se trouvent les pépinières. Le Jardin alpin est adjacent aux pépinières. Il fait partie du circuit que peuvent emprunter les visiteurs.

      Pour terminer, je vous remercie pour votre commentaire.

      Cliquez sur l’image pour l’agrandir
  2. sandy39 dit :

    De rien, J.Pierre ! Il arrive, parfois, de se louper… mais, il y a, toujours, moyen de rétablir la Situation sur des malentendus… C’est ça, aussi, la VIE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :