Les cyber-adorateurs

14 avril 2015

Au 55 de la rue Savushkina, à Saint-Pétersbourg, on ne chôme jamais.

Un des quatre étages de l’édifice est occupé par l’agence de nouvelles Kharkov. Ses reportages sur la guerre civile en Ukraine sont reproduits dans plusieurs quotidiens russes. Malheureusement, l’agence n’a aucun correspondant en Ukraine. Ses « reportages » sont créés à Saint-Petersbourg.

Deux équipes de rédacteurs y alternent, totalisant plus de 250 écrivains produisant chacun une moyenne de vingt dépêches par jour.

Dans la majorité des cas, il ne s’agit que de faits divers, et de potins au sujet de vedettes pop. Mais dès qu’il s’agit de politique russe ou de la guerre civile ukrainienne, le point de vue est celui d’adorateurs de Vladimir Poutine.

Les autres étages de l’édifice sont occupés par des participants à des forums de discussion. Leur rôle est de défendre aveuglément les politiques des autorités russes et de tenter de décourager la publication d’opinions adverses par des accusations et répliques blessantes à l’égard des opposants.

Chaque participant à ces forums publie en moyenne cent commentaires par jour, à partir d’un argumentaire écrit par un petit nombre d’éditorialistes, dont le rôle est de les alimenter en idées.

Les participants sont pénalisés s’ils n’atteignent pas leur quota de messages ou s’ils se sont contentés de faire du couper-coller; ils doivent réécrire les textes et s’exprimer à leur manière.

Ceux qui parlent anglais — et qui sont payés le tiers de plus — sont embauchés afin de participer aux forums de discussion de quotidiens occidentaux.

De nos jours, alors que les médias électroniques contribuent à façonner l’opinion publique, tous les gouvernements — pas seulement les régimes totalitaires — ont intérêt à essayer de maximiser l’appui populaire à leurs politiques.

Il ne serait donc pas étonnant d’apprendre que même chez nous, certains des citoyens les plus enthousiastes à défendre des politiques controversées soient en réalité des relationnistes rémunérés.

Références :
Confessions of a Former Kremlin Troll
Fake ‘Ukrainian’ News Websites Run by Russian ‘Troll Army’ Offshoots
Inside the Kremlin’s hall of mirrors
Russia This Week: The Kremlin’s Growing Army of Internet Trolls
Salutin’ Putin: inside a Russian troll house

Paru depuis : Russian ‘troll factory’ sued for underpayment and labour violations (2015-06-24)

Les cyber-adorateurs
Votre évaluation :

Un commentaire

| Fait divers | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :