Recrudescence de la violence en Afghanistan en 2014

C’est en décembre 2014 que s’est achevé le retrait des troupes de combat de l’OTAN en Afghanistan.

En raison de l’intensification des combats au sol, cette année fut la plus meurtrière de la guerre dans ce pays depuis les six dernières années.

Selon les Nations Unies, il y eut 3 699 tués, dont 2 687 hommes, 298 femmes et 714 enfants. Il s’agit d’une augmentation de 25% par rapport à 2013.

Les civils tués l’ont été à 72% par des Talibans, à 14% par des forces gouvernementales, 4% par des mines explosives, et à 10% par une cause inconnue.

Quant aux civils blessés, leur nombre a atteint 6 849, soit une augmentation de 21% en comparaison avec 2013.

Ces données suggèrent une intensification de la lutte des Talibans en vue de reprendre le pouvoir par des moyens autres que démocratiques.

Qui dit retrait des soldats étrangers, dit également retrait des journalistes envoyés pour couvrir leur travail.

Les Talibans contrôlant déjà une bonne partie du territoire afghan, il est à prévoir qu’ils profiteront du retrait des forces d’occupation pour prendre le contrôle total du pays, à la surprise feinte des pays occidentaux.

Dans ce pays, le sort des mères monoparentales est peu enviable. Victimes de pauvreté, elles doivent souvent vendre leurs filles et retirer leurs garçons de l’école. Les veuves sont particulièrement vulnérables à la violence par des adultes de leur famille ou de leur entourage.

Références :
Afghanistan : 2014, année la plus meurtrière dans la guerre
In Afghanistan’s deadliest year, civilian casualties top 10,000 in 2014 – UN

Recrudescence de la violence en Afghanistan en 2014
Votre évaluation :

Un commentaire à Recrudescence de la violence en Afghanistan en 2014

  1. sandy39 dit :

    Triste bilan pour six années de combat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :