L’importance d’être Constant, d’Oscar Wilde, au TNM

Distribution de la pièce

Depuis le 11 novembre et jusqu’au 6 décembre 2014, le Théâtre du Nouveau Monde présente la pièce L’importance d’être Constant de l’auteur britannique Oscar Wilde.

Il s’agit d’une intelligente comédie où Wilde se moque affectueusement de ses contemporains. C’est sans doute pourquoi les Britanniques eux-mêmes ont adoré cette pièce qui fut le plus grand succès de son auteur.

Sans entracte et sans temps mort, cette production s’articule autour d’une immense tasse de thé et de divers accessoires surdimensionnés (cuillère, poche de thé, carrés de sucre, et biscuit sec).

Le metteur en scène Yves Desgagnés a accentué l’humour absurde de Wilde par une série de running gags qui font mouche à chaque fois.

Bref, si vous voulez oublier les tracas de la vie quotidienne et passer 90 minutes le sourire aux lèvres, je vous invite à voir cette excellente production.

Détails techniques : Appareil Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 12-40mm — 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm

L’importance d’être Constant, d’Oscar Wilde, au TNM
Votre évaluation :

4 commentaires à L’importance d’être Constant, d’Oscar Wilde, au TNM

  1. sandy39 dit :

    UN SCENARIO POUR UN OUBLI…

    Pourquoi s’ennuierait-on sur la Scène du Monde avec nos tracas quotidiens ?

    Il y a moyen de rire d’une autre façon, quand on s’invente un tout autre rôle, sur les Ondes…

    Quel Théâtre quand les scénarios s’étendent et se dispersent ?

  2. Jacynthe dit :

    Moi aussi, j’ai assisté à la pièce hier et ai bien apprécié ce type d’humour. Ai également été ravie par le décor (rarement assisté à des applaudissements aussi spontanés à l’ouverture du rideau !).

    Je me demandais où O. Wilde avait bien pu dénicher un tel prénon qu’Algernon ; dans le document Emporte-pièces remis au début de la saison, on y dit que lors de ses études au Trinity College de Dublin, il y a découvert le poète Algernon Swinburne : ce ne peut être une coïncidence…

    Trinity College : ça me rappelle la magnifique sculpture Sphère dans la sphère au centre des différents pavillons de cette maison d’enseignement.

    Sphere_No_6

  3. sandy39 dit :

    PLUS DE YEUX POUR VOIR…

    Ben, alors, J.Pierre, vous étiez où ?

    Déjà le regard ailleurs, les Sens accordés ou déjà en Eveil, devant certains accords !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :