Voyage à Paris : jour 10

Aujourd’hui, pluie légère.

Après la publication, à l’hôtel, du compte-rendu de ma neuvième journée à Paris, je traverse la rue pour me faire couper les cheveux.

Après la douche, je prends le repas du midi au restaurant Le Dénicheur, à côté de l’hôtel. Gaspachio (délicieuse, portion abondante), croustillant aux épinards (bien) et verre de rouge pour 18,1 euros.

De la station de métro Alma-Marceau, je me rends à la Place du Trocadéro en empruntant l’avenue du Président-Wilson. Sur mon chemin, le Palais Galliera qui abrite le musée de la mode et du costume.

En face, le Palais de Tokyo. Cet édifice Art Deco se compose de deux pavillons réunis par une colonnade. Il abrite le musée d’Art moderne de la ville de Paris.

Puis à la Place du Trocadéro, je décide de visiter le Musée national des Arts asiatiques-Guimet. Prix du billet : 7,5 euros.

L’Asie, c’est grand. En réalité, ce musée couvre un territoire qui part de l’Inde et se termine au Japon.

Portait d’un moine de la secte Zen (Corée, XVIe siècle)
Bol impérial à décor d’orchidées sauvages (Chine, vers 1720)
Le dieu tutélaire Samvara et sa parèdre Vajravarāhī (Tibet occidental ? XVI-XVIIe siécle)

Je m’attendais à ce que les oeuvres chinoises éclipsent celles de tous les autres pays d’Extrême-Orient (la Chine étant beaucoup plus populeuse donc ayant plus d’artistes dans tous les domaines).

Au contraire, de petits pays (petits, démographiquement) comme la Corée, le Pakistan et le Tibet sont très bien représentés par des oeuvres remarquables.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Je poursuis ma visite à l’aquarium de Paris, situé au sud-est de Palais de Chaillot. Il s’agit d’une attraction touristique mineure de Paris. Le prix d’entrée est élevé (20,5 euros). C’est bien, mais on trouve mieux dans certains ports maritimes comme Barcelone et Shanghai.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

On refait actuellement une partie de l’esplanade du Palais de Chaillot, en particulier l’endroit précis duquel le Parc du Champ de Mars et l’École militaire au loin, s’alignent parfaitement avec la tour Eiffel.

Plus à l’ouest, en traversant à moitié le Pont de Bir Hakeim, on accède à l’allée des cygnes. Il s’agit d’une promenade rectiligne au milieu d’un éperon insulaire aménagé au milieu de la Seine. C’est un endroit calme, apprécié des amoureux et des praticiens du jogging.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Au bout de cet éperon, l’Association américaine de Paris a offert à la ville une réplique miniature de la statue de la Liberté, le regard évidemment tourné vers l’Amérique…

Je prends le repas du soir au Eiffel Café : boeuf bourguignon (viande un peu trop coriace à mon goût), verre de bourgogne rouge et mousse au chocolat. Le tout pour 20 euros.

Je passe la soirée à prendre des photos de nuit à partir de la tour Eiffel.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Il y a dix ans, mes tentatives à ce sujet avaient été de cuisants échecs. Afin de compenser les longues vitesses d’exposition dont avait besoin mon appareil photo de l’époque, je déposais celui-ci sur tout ce qui m’apparaissait stable. Or la tour oscille continuellement au gré des vents. Elle est donc tout, sauf stable.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Voici maintenant Notre-Dame de Paris. Ce n’est pas la photo du siècle. Mais cela donne une idée de ce qu’on peut faire avec un bon stabilisateur d’image; la cathédrale est à 4km de distance — l’appareil est ici doté d’un téléobjectif — la photo est prise à main levée et la vitesse d’obturation est d’un vingtième de seconde. La photo est simplement rééchantillonnnée.

Il est presque 22h. Je rentre à l’hôtel pour la nuit.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 40-150 mm R (la dernière photo) et M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/60 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 19 mm
2e  photo : 1/60 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 14 mm
3e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm
4e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
5e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 21 mm
6e  photo : 1/60 sec. — F/6,3 — ISO 1000 — 15 mm
7e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 22 mm
8e  photo : 1/20 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 150 mm


Pour lire les comptes-rendus du premier ou du deuxième voyage à Paris, veuillez cliquer sur l’hyperlien approprié.

Voyage à Paris : jour 10
Votre évaluation :

2 commentaires à Voyage à Paris : jour 10

  1. Regnier dit :

    Merci Jean-Pierre, j’apprécie vos articles sur votre voyage à Paris. Continuez ainsi, c’est super.

    Amitiés Christian

  2. sandy39 dit :

    QUELQUES AIRS, QUELQUES SENS D’UNE LIBERTE…

    Sans statue, sans clin d’œil, mais munie de mon Fantôme aux multiples couleurs prédominantes, accompagné de quelques uns de mes Sens maintenus en Eveil, sur ce Blogue ; qui d’autre, pensez-vous, reste tourné dans le sens de l’Ouest… qui reste donc tourné vers l’Amérique ?…

    Si à l’Ouest, vous donnez le Ton ; Moi, à l’Est, je réponds avec le Son !

    Quel Eveil, pour une Musique !

    Je termine juste avec une petite suggestion : Alors, à l’Est comme à l’Ouest, restons en EVEIL même si la Tour Eiffel n’est pas bien d’aplomb !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :