La Havane-II : le sud du quartier de Centro

 

 
Le territoire que présente cette vidéo est limité à l’Est par l’avenue de la Belgique, au nord par l’avenue Salvador-Allende, à l’ouest par Calzada de Infanta (la Chaussée de la Princesse) et au sud par l’avenue Arroyo.

Cette vidéo présente des photos sans ordre précis. Sauf que dans une première partie, nous avons regroupé les images prises à l’Est de l’avenue Màximo-Gòmez, puis celles prises jusqu’à la rue Belascoain et finalement les photos prises plus à l’ouest.

À l’exception de ce qui se trouve au nord (le long de l’avenue Salvador-Allende), je n’ai vu aucun restaurant sur ce territoire, aussi vaste que le quartier de la Vieille-ville. Seuls quelques guichets alimentaires — percés dans le mur extérieur de la cuisine de particuliers — permettent aux passants de se sustenter.

Ce quartier témoigne de la richesse architecturale de la capitale cubaine. En particulier, c’est sur la rue Cardenas qu’on peut trouver de la plus belle collection de maisons de style Modernista, c’est à dire Art Nouveau catalan (de 0:47 à 1:07 et à 1:30).

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, le modèle n’est pas l’architecte Gaudì, mais plutôt de son collègue (moins connu mais tout aussi doué), Lluìs Domènech i Montaner (créateur, entre autres, du Palais de la musique catalane à Barcelone).

À l’ouest de la Gare Centrale (de 0:16 à 0:19), on a construit un complexe résidentiel moderne (de 1:51 à 2:39) afin de loger les ouvriers de la Centrale électrique de Tallapiedra (située l’autre côté de la rue et que nous voyons du côté opposé à 4:23).

Ce complexe est une cité-jardin comme on en a beaucoup construit dans le bloc soviétique. Toutefois, ici l’échelle est réduite avec seulement quatre étages, ce qui prévient les problèmes de surpeuplement et de délinquance observée ailleurs. Au total, le complexe permet de loger 144 familles (6 immeubles x 4 étages x 6 logements par étage).

Les immeubles en arc de cercle se font face deux par deux pour former trois couples d’immeubles qui, du haut des airs, dessinent la forme d’une amande. Cette forme en amande se répète comme un leitmotiv un peu partout dans la décoration des lieux.

Sur l’avenue Màximo-Gòmez, les édifices sont collés sur le trottoir. Toutefois, leur rez-de-chaussée est en retrait afin de créer une galerie à arcades. Il s’agit là d’une caractéristique de l’architecture des avenues aménagées à la fin du XIXe et au début du XXe siècle à La Havane. Cette galerie protège les piétons des intempéries et surtout du soleil.

Mais contrairement aux édifices du Prado — qui ont aussi une galerie à arcades mais dont les façades sont parées de riches moulures, de colonnes, de loggias et couronnées d’un parapet — les façades des édifices de cette partie de Centro sont plus simples et parfois ornées d’un couronnement de toit en forme de cloche (ce qui n’est jamais le cas sur le Prado). Il suffirait que des carrosses circulent ici pour se croire transportés il y cent ans.

De 4:03 à 4:19, nous visitons le Musée ferroviaire.

De 4:40 à 4:54, il s’agit de l’église Saint-Nicolas. Celle-ci dessert la communauté catholique libanaise qui a trouvé refuge à La Havane durant la guerre civile de leur pays.

À 5:31, on voit le fronton d’une ancienne usine de réparation de carrosses.

Le diaporama se termine par une visite de la Plaza Carlos-III, le plus important centre commercial de la ville (ouvert depuis 1997). Au rez-de-chaussée, des manèges sont à la disposition des enfants tandis que les visiteurs empruntent un trottoir en colimaçon jusqu’au troisième étage.


Voir aussi :
Liste des diaporamas du premier voyage à La Havane
Liste des diaporamas du second voyage à La Havane

La Havane-II : le sud du quartier de Centro
Votre évaluation :

Un commentaire à La Havane-II : le sud du quartier de Centro

  1. sandy39 dit :

    Volontiers pour un petit tour de ville en bagnole verte ou à bord d’un vieux tacot rouge ! Tchou ! Tchou !

    Nous allons croiser quelques Ames occupant quelques quartiers…, en révisant notre espagnol. Pas de voleurs, j’espère, encore moins des voleurs de bijoux !…

    Déjà, je veux bien commencer la journée par le Marché, pour trouver à manger, si la route est longue !

    A 0:14 : Mme pourrait donner un peu de cheveux à son Mari !

    A 0:52 : Matériel de Musique pour un changement d’ambiance, à l’Horizon…

    A 0:56 : Un bonnet ou un casque ? Avec de longues tresses se nouant autour du cou.
    Vert comme une glace pistache.

    A 1:12 : Il y en a trop lourd, sur les fils !

    A 1:39 : Monsieur a l’air si triste… les yeux tournés sur le trottoir. Oh, désespoir !

    A 2:11 : Misérable séchoir : un coup de vent et tout s’envole !

    A 6:07 : A la télé, concert de Céline Dion ! J’ai lu récemment qu’elle annulait tous ses concerts, pour se consacrer à sa Famille, pour raisons médicales.

    A 6:11 : Il y avait déjà un air de Noël, en Octobre !

    A 6:15 : Noël sans manteaux… mais en décolleté !

    Pour finir, en riant : avec des températures idéales, loin de celles de la Rue Saint Denis à Montréal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :