Le Voilier Kotzebuea

Face dorsale du Voilier Kotzebuea
Face ventrale des ailes
En majesté

À l’occasion d’une expédition maritime dirigée par Otto von Kotzebue (à qui le papillon doit son nom), le naturaliste Johann Friedrich von Eschscholtz fit la découverte de ce papillon.

D’une envergure de 12 à 15 cm, le Voilier Kotzebuea — dont le nom scientifique est Pachliopta kotzebuea — vit au bord des forêts du Sud-Est asiatique, notamment aux Philippines.

La face dorsale des ailes est presque totalement noire, à l’exception de deux petites taches rouges sur le bord interne des ailes postérieures : celles-ci se terminent par deux longues queues en spatule.

La face ventrale des ailes est également noire, décorée de taches rouges disposées en « 6 » près du bord ondulé des ailes postérieures.

Le corps du papillon est noir avec deux bandes latérales rouges qui s’agrandissent vers le bas de l’abdomen. Ces bandes donnent naissance à des anneaux rouges visibles sur le dessus et le dessous du papillon.

La chenille du Voilier Kotzebuea se nourrit de plantes herbacées cancérigènes (les Aristolochiacées) dont elle accumule la toxine, l’acide aristolochique. Ainsi protégé des prédateurs, le papillon adulte boit le nectar des fleurs.

Si ce papillon se laisse facilement observer au repos, il a la particularité de battre constamment des ailes en se nourrissant, ce qui complique une peu la tâche du photographe.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14 (1re et 2e photos) et M.Zuiko 60 mm Macro F/2,8 (3e photo)
1re photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 3200 — 150 mm
2e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 1250 — 210 mm
3e  photo : 1/125 sec. — F/5,6 — ISO 1600 — 60 mm


Pour consulter les textes de ce blogue consacrés aux papillons, veuillez cliquer sur ceci

Le Voilier Kotzebuea
Votre évaluation :

Un commentaire à Le Voilier Kotzebuea

  1. sandy39 dit :

    LA VEDETTE DU PAPILLON OU LE PAPILLON EN VEDETTE ?

    Je constate que les Papillons continuent à nous faire nous envoler plus parmi les Grands Airs mais pour nous faire naviguer comme un voilier, sur les Grandes Mers !

    Toujours pour survoler jusqu’à plonger dans les Profondeurs des Richesses de la Nature…

    Si le Blogue est chanceux (ou Vous, JP ?) de s’être enrichi de ma Présence ; ne vais-je pas, devenir une Vedette au Canada, pour être totalement inconnue en France ?… (Souvenez-vous des Francofolies de l’An Dernier ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :