Le Porte-queue Thoas

Face dorsale du Porte-queue Thoas
Papillon butinant
En majesté
Vu de près
Œil à facettes du papillon

Le Porte-queue Thoas ou Voilier géant (nom latin : Papilio thoas) est un papillon dont l’envergure est de 10 à 13 cm.

Sur sa face dorsale, ses ailes allongées sont noires, traversées par un chapelet de taches arrondies jaune clair en bordure des ailes et par une bande horizontale de la même couleur au travers de celles-ci.

Le bord extérieur des ailes supérieures est subtilement concave (c’est-à-dire en creux), alors que le bord arrondi des ailes inférieures est ondulé avec deux queues noires en spatule.

L’abdomen est jaune alors que la face ventrale des ailes est principalement jaune, décorée de lignes noires et de quelques arcs de cercle de couleur brique ou bleu pâle.

On le rencontre du sud des États-Unis à l’Argentine, dans les milieux ouverts et à la lisière des forêts qui bordent l’océan.

Lorsque deux mâles se rencontrent, ils s’adonnent à un combat territorial au cours duquel ils volent en spirales de plus en plus hautes jusqu’à ce que l’un d’eux abandonne.

Parce qu’il ne se nourrit que du nectar des fleurs, son espérance de vie est courte, de l’ordre d’une dizaine de jours.

Comme c’est le cas de tous les papillons, ses yeux bombés à facettes sont formés de la juxtaposition de milliers d’yeux simples. Cela lui donne un champ de vision très large, lui permettant de voir presque partout autour de lui.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14 (2e photo) et 60 mm Macro F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/125 sec. — F/5,6 — ISO 500 — 60 mm
2e  photo : 1/400 sec. — F/6,3 — ISO 200 — 140 mm
3e  photo : 1/160 sec. — F/5,6 — ISO 400 — 60 mm
4e  photo : 1/125 sec. — F/5,6 — ISO 200 — 60 mm
5e  photo : 1/100 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 60 mm


Pour consulter les textes de ce blogue consacrés aux papillons, veuillez cliquer sur ceci

Le Porte-queue Thoas
Votre évaluation :

Un commentaire à Le Porte-queue Thoas

  1. sandy39 dit :

    Quel champ de vision pour un Papillon !

    Un Objectif qui, sûrement, n’empêche pas de voler… jusqu’au prochain envol !

    Il ondule et manipule toute l’Inspiration d’un Dimanche Matin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :