Voyage à La Havane-II : Jour 1

ca296812
 
Par Air Canada, le trajet entre Montréal et la capitale cubaine se fait en deux étapes: un vol Montréal-Toronto, suivi d’un autre de Toronto à La Havane.

ca296811
 
À l’aéroport de Montréal, ce qui a attiré mon attention, c’est cette machine distributrice — j’en verrai une semblable à Toronto — à partir de laquelle ont peut acheter des articles électroniques. Celle de Toronto, alimentée par le magasin électronique Best Buy, offre un choix plus varié — adaptateurs, écouteurs, cartes-mémoire, ardoises et appareils photos — alors que certains types d’items ne sont pas encore disponibles pour l’instant dans celle de Montréal.

D’habitude, en avion, j’aime bien être placé près des fenêtres. Mais ce matin, je suis arrivé à l’aéroport alors que presque toutes les places avaient été attribuées. Donc je n’ai pas filmé le décollage de l’avion, comme j’en ai l’habitude. Mais, surprise, après avoir atterri à Toronto, on m’a permis de photographier l’intérieur de la cabine des pilotes.

ca296815
 
Cela est d’autant plus étonnant qu’à bord d’un train traversant la campagne anglaise à partir de Londres, en 2006, on m’avait interdit de photographier l’intérieur du wagon qui servait de cantine. Pour des raisons de sécurité, disait-on.

Et là, on me permet de photographier l’endroit le plus stratégique d’un avion, l’endroit au programme de toutes les académies d’Al-Qaida autour du monde. Étrange.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

ca296830
 
Dans certains restaurants de l’aéroport de Toronto, chaque personne a sous les yeux une ardoise qui, par défaut, affiche des réclames. Il suffit d’interrompre leur défilement pour accéder à un petit nombre d’applications.

ca296845
 
À La Havane, l’aéroport international José Martí — inchangé depuis probablement cinquante ans — subit présentement une cure de rajeunissement. Alors qu’il faisait quelques degrés au-dessus du point de congélation en après-midi, à notre départ de Montréal, il fait 26 degrés Celsius à notre arrivée à La Havane, à 22h20.

L’an dernier, le chauffeur de taxi qui m’amenait à la Casa particular où je devais passer mes vacances, avait choisi un trajet qui montrait la capitale sous des aspects peu avantageux. Mes toutes premières impressions avaient été celles d’une ville vieillotte, grise, sale et dans un état avancé de décrépitude.

Le chauffeur de cette année a choisi d’éviter les bâtisses industrielles et de suivre plutôt un trajet le long duquel plein de gens se promènent ou discutent au sortir de restaurants. En empruntant les plus belles avenues de Vedado, il me montre la Place de la révolution — que je n’avais jamais vu éclairée de nuit — l’université, le Musée napoléonien, etc. Bref, une toute autre impression.

Après les présentations d’usage, je défais mes bagages, prends une douche et me mets au lit.

Détails techniques : Appareil Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 12-35mm F/2,8
1re photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm
2e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
3e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 22 mm
4e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 21 mm
5e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
6e  photo : 1/60 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 12 mm


Pour lire les comptes-rendus du premier ou du deuxième voyage à La Havane, veuillez cliquer sur l’hyperlien approprié.

Voyage à La Havane-II : Jour 1
Votre évaluation :

4 commentaires à Voyage à La Havane-II : Jour 1

  1. sandy39 dit :

    Le premier vol ne doit pas être long ! Montréal / Toronto : combien de kilomètres sur la route ?

    La destination pour votre vie numérique : je dirais plutôt : ” Destination inconnue pour survoler votre propre Vie “.

    Je suis bien d’accord que l’idéal pour voyager en avion, c’est d’être collé au hublot !

    Cabine de pilotage : dans mon jeune Temps, j’y suis allée, de Nuit, avant l’atterrissage, entre villes éclairées et Mer Baltique ! Mais, il paraît qu’aujourd’hui, on n’a plus le droit d’accès.

    26°C : Vive le short et le tee-shirt !

    Même Destination ne rime pas toujours avec mêmes Impressions ! Alors, tant mieux pour nous !

  2. Marcos dit :

    Bonjour Jean Pierre
    Toujours un plaisir de te suivre dans tes pérégrination et content que tu soit retourné à La Havane, ce que j’aime c’est ta manière de creuser encore dans le même endroit ou il y a tant de choses et de ne pas survoler à grandes enjambées comme tant d’autres.
    Ademas, mucho gracias para las fotos y su mirada et feliz estancia:

    Saludos calurosos: Marcos

  3. sandy39 dit :

    Je ne pensais pas qu’il y avait autant de kilomètres, sur le Planisphère de mon Dictionnaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :