L’objectif M.Zuiko 12-40mm F/2,8 : premières impressions

29 septembre 2013
L’objectif M.Zuiko 12-40mm et l’appareil OM-D e-m1

Depuis trois jours, LL Lauzon — un des plus dynamiques distributeurs d’équipement photographique à Montréal — tient sa foire photographique annuelle.

À cette occasion, j’ai eu le privilège de tester un objectif que la compagnie Olympus mettra en marché en novembre prochain, le M.Zuiko 12-40mm F/2,8.

Je brule tellement de vous en parler que pour la première fois de ma vie, je vous livre dès le départ la conclusion du texte : jusqu’à ce qu’on fasse mieux — ce qui n’est pas pour demain — c’est tout simplement le meilleur zoom normal pour appareil m4/3.

Vissé sur un OM-D e-m1, cet objectif fait plus lourd que le Lumix 12-35 mm sur un OM-D e-m5 (auxquels je suis habitué). Mais cela n’est pas déraisonnable et on s’y fait rapidement.

Lorsque l’appareil est configuré de manière à ce que le déclencheur soit actionné dès qu’on touche l’écran arrière articulé, la prise de la photo est instantanée.

Bokeh à 40 mm et F/2,8

Bokeh à 40 mm et F/2,8 (photo seulement ré-échantillonnée)

Le « bokeh » — qu’on prononce « beau quai » — est le flou d’arrière-plan d’une photographie permettant d’attirer l’attention sur le sujet principal. Plus il est crémeux, plus il est apprécié des photographes professionnels.

À 40 mm, le bokeh du M.Zuiko 12-40mm est plutôt bien. Mais cela est normal : on s’attend à ce qu’un bon objectif le soit à cette distance focale.

Incidemment, j’invite le lecteur à cliquer sur les photos du présent texte afin de les voir en haute résolution.

Bokeh à 13 mm et F/2,8

Bokeh à 13 mm et F/2,8 (photo seulement ré-échantillonnée)
Bokeh à 13 mm et F/2,8 (photo seulement ré-échantillonnée)

Les grands-angulaires ne sont pas renommés pour leur bokeh. On trouvera ci-dessus deux photos qui donnent une assez bonne idée du bokeh exceptionnel du nouveau zoom d’Olympus.

Netteté à 13 mm et à ouverture maximale du diaphragme (F/2,8)

Détail à 100% d’une photo rognée et pâlie (prise à 13mm et F/2,8)
Détail à 100% d’une photo vue précédemment, rognée et pâlie

Les deux photos ci-dessus ont été rognées de manière à vous présenter un échantillon à 100% de la photo originale, sans aucune retouche photographique (sauf que j’ai corrigé la sous-exposition en les pâlissant légèrement).

Netteté à 40 mm et ouverture maximale du diaphragme (F/2,8)

Voyons d’abord un plan d’ensemble, c’est-à-dire une photo simplement ré-échantillonnée, puis deux extraits à 100%. Précisons de nouveau que ces photos sont à main levée (sans trépied).

Photo seulement ré-échantillonnée (prise à 40 mm et F/2,8)
Détail à 100% de la photo précédente, seulement rognée
Autre détail à 100% de cette photo, seulement rognée

Conclusion

Grâce à sa netteté et à son bokeh remarquable, le M.Zuiko 12-40mm est un objectif exceptionnel qui s’avère idéal, entre autres, pour la photographie rapprochée. En effet, la distance minimale de la mise au point se situe à 20 cm du capteur, soit à seulement 9,6 cm de l’objectif.

Pour un certain temps, cet objectif sera le standard auquel tous les zooms normaux pour appareils m4/3 devront se mesurer.


Post-scriptum : Depuis la publication de ce texte, le magazine électronique SLRGear confirmé ces premières impressions.

Par ailleurs, le site polonais LensTip prouve que la netteté de cet objectif est à peu près identique à celle du Lumix 12-35mm à toutes les ouvertures de diaphragme sauf à F/2,8 (où l’objectif d’Olympus est supérieur), ce qui est précisément l’ouverture sur laquelle sont basées mes premières impressions.

De plus, LensTip a préféré le bokeh de l’objectif de Panasonic, tout en lui reprochant sa tendance à donner naissance à des halos lorsqu’utilisé en contre-jour.

Autres textes relatifs à des objectifs photographiques :
La photo 3D avec l’Olympus OM-D e-m5
L’hypergone M.Zuiko 8 mm F/1,8
L’association du M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 et du multiplicateur de focale MC-14 en proxiphotographie
L’objectif M.Zuiko 60 mm Macro
Le Daguerreotype Achromat 64 mm F/2,9 Art Lens
L’objectif Helios 40-2 85 mm F/1,5 sur appareil m4/3


Pour voir tous les textes de ce blogue illustrés de photos réalisées avec cet objectif, veuillez cliquer sur ceci

L’objectif M.Zuiko 12-40mm F/2,8 : premières impressions
Votre évaluation :

4 commentaires

| Photographie | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :