Envoyer ses kilos en l’air

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

« Vous n’êtes pas sérieuse ? Vous n’allez pas me charger des pénalités parce que mes bagages dépassent légèrement la limite ? Et le monsieur que vous avez servi il y a deux minutes, qui doit peser 20 kg de plus que moi, qu’est-ce que vous faites ?

Combien de fois les compagnies aériennes ont entendu des protestations semblables, particulièrement celles qui sont tatillonnes quant aux limites de poids imposées aux bagages.

Air Samoa a résolu le problème. Le prix de ses billets augmente avec le poids total du passager et de ses bagages. Sur les vols relativement courts qui relient ses destinations de Polynésie, le prix du kilo varie — selon la distance parcourue — entre 0,75 et 1,70$.

Les personnes obèses crient à la discrimination. Ce que reconnait la compagnie qui précise toutefois que cette discrimination est justifiée puisque le prix du carburant est une composante très importante de ses coûts d’opération.

Références :
Une compagnie aérienne facture ses passagers selon leur poids
Samoa Air says charging passengers by weight is ‘concept of the future’
Samoa Air — Régime tarifaire (en anglais)

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 12-35mm F/2,8 — 1/50 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 35 mm

Envoyer ses kilos en l’air
Votre évaluation :

Un commentaire à Envoyer ses kilos en l’air

  1. pierre pinsonnault dit :

    Vous aurez réussi à me mettre martel en tête (!) avec Air Samoa, pauvre de moi qui dépasse les 100 kilos (o:

    Les gros ont raison selon un certain angle (!). Ils paient plus pour le même service. Alors qu’ils ne pairaient pas plus, sauf erreur, pour un habit extra large qu’un maigrichon pour une taille petite d’un habit identique. Les pointures de souliers, de gants, etc ?

    D’un autre côté, au resto, le plat du jour est le même et au même prix pour tous, petits, moyens et gros. Mais seront-ils rassasiés uniformément ? Probablement pas. C’est vrai que souvent le mari finit l’assiette de sa conjointe s’il en a épousé une petite avec cette idée en tête. Ah mais oui, il y a les buffets (sauf si le prix est au poids), c’est le même prix pour tous les formats.

    Un vrai casse-tête, je vous dis, M. Martel, pour quelqu’un qui ne sort pas souvent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :