La rarissime Phragmipedium peruvianum

Phragmipedium peruvianum

Parallèlement à l’exposition « Pérou : royaume du Soleil et de la Lune » qui se tient jusqu’au 18 juin 2013 au musée des Beaux-Arts de Montréal, ce pays d’Amérique latine a décidé de prêter une orchidée d’une extrême rareté au Jardin botanique durant la durée de cette exposition.

Découverte il y a une décennie à peine — plus précisément en 2002 — Phragmipedium peruvianum se chachait depuis toujours dans la jungle amazonienne du Nord-Est du Pérou.

Magenta et blanche, cette orchidée atteint normalement une envergure de 11 à 15 cm.

Le Jardin botanique de Montréal possède déjà une impressionnante collection d’orchidées du genre Phragmipedium. Mais contrairement aux autres, celle-ci est exposée derrière une paroi vitrée puisqu’il s’agit d’une espèce menacée.

Lors d’une expédition au Pérou en mai 2002, l’explorateur James-Michael Kovach en acheté trois exemplaires d’un vendeur local. Apportée au Jardin botanique de Sarasota, en Floride, la plante fut l’objet dès le mois suivant de deux publications scientifiques qui firent sensation.

Les experts considèrent qu’il s’agit de la plus importante découverte d’orchidée d’Amérique latine depuis un siècle.

Références :
Phragmipedium kovachii
Trésor floral péruvien au Jardin botanique

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 12-35mm F/2,8 — 1/40 sec. — F/11 — ISO 6400 — 32 mm

La rarissime Phragmipedium peruvianum
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :