La délocalisation de Depardieu Inc.

13 janvier 2013

Introduction

Afin d’échapper à un impôt spécial sur les fortunes françaises, l’acteur Gérard Depardieu est récemment devenu citoyen russe. Afin que cette opération soit fiscalement réussie, l’acteur compte abandonner la citoyenneté de son pays d’origine, ce qui ne semble pas encore avoir été fait au moment où ces lignes sont écrites.

De la même manière qu’une entreprise peut décider de transférer sa production là où ses coûts sont moindres, l’acteur s’est donc « délocalisé » hors de France.

Mais une délocalisation est beaucoup plus qu’une simple question de fiscalité. À titre d’exemple, tous les fourreurs montréalais qui ont délocalisé leur production en Asie ont fait faillite parce que les employés qu’ils ont embauchés là-bas n’avaient pas le savoir-faire nécessaire, très différent de la simple couture du cuir. Le remboursement des manteaux de fourrure déchirés a eu raison de la rentabilité de ces entreprises.

En plus du taux d’imposition, d’autres facteurs doivent donc être pris en considération.

L’analyse préparatoire

Le transfert de production est toujours le résultat ultime d’un long processus. Bien avant la prise de décision de délocaliser, l’entreprise procède à une analyse qui vise à tenir compte de toute une série de facteurs qui vont des coûts de la main d’œuvre, des droits des employés, de la bureaucratie, des frais de transports, des douanes à débourser pour accéder aux marchés d’exportation, etc.

De plus, avant de s’y établir, on contactera des avocats spécialisés afin de connaître les lois et règlements susceptibles d’affecter la compagnie et on rencontrera les décideurs publics afin de juger s’ils voient d’un bon œil l’implantation de l’entreprise chez eux.

La délocalisation de Depardieu se distingue par sa précipitation et sa médiatisation.

L’or, l’encens et la myrrhe

En Chine, les promoteurs de tours d’habitation prennent le soin d’offrir gratuitement quelques-uns des appartements les mieux situés aux dirigeants politiques locaux afin d’être dans leurs bonnes grâces. Ces promoteurs bénéficieront alors de tout l’appareil répressif de l’État contre ceux qui résisteront à la destruction des maisons traditionnelles de leur quartier pour faire place à ces nouveaux appartements de luxe.

Le cadeau de l’acteur Depardieu au régime de Vladimir Poutine, c’est sa crédibilité de vedette internationale et cette lettre aux médias russes dans laquelle il déclare que la Russie est une grande démocratie. Précisons que cet hommage est suivi d’une phrase ambigüe dans laquelle M. Depardieu semble déplorer le règne de la pensée unique dans son nouveau pays, un euphémisme qui pourrait lui valoir ultérieurement quelques demandes de précision de la part des autorités russes.

La précipitation

L’acteur a d’abord caressé le projet d’émigrer en Belgique puis, rebuté par les hésitations administratives, s’est empressé d’accepté la citoyenneté russe, obtenue par décret présidentiel. Tout cela s’est fait en quelques semaines.

La spontanéité de l’acteur l’a déjà desservi dans le passé. Pressenti pour un Oscar en 1991, celui-ci avait compromis sa carrière américaine en révélant au New York Times avoir participé à un viol à l’âge de neuf ans, une chose normale dans l’apprentissage de la vie, selon lui.

Catégoriquement niés par la suite, ses propos lui avaient fermé automatiquement les portes de tous les studios américains.

Gérard Depardieu est un des acteurs les mieux pays du cinéma français. Ses honoraires ne se justifient pas seulement en raison de son talent incontestable : les acteurs français talentueux se comptent par légions. On le paie cher parce qu’il attire les foules. Son nom sur la marquise d’un cinéma ou sur une affiche de film garantit des recettes importantes pour les exploitants. C’est pour cela qu’on le paie plus qu’un autre.

La médiatisation

Il y a plus d’une décennie, j’avais été scandalisé de lire une déclaration du chef d’orchestre Philippe Herreweghe, spécialisé à l’époque dans la musique baroque. Celui-ci protestait alors contre les pouvoirs publics français qui assortissaient leurs subventions à l’obligation de sortir des sentiers battus et de programmer des œuvres de compositeurs français moins connus, indignes de son génie d’interprète. J’avais été tellement choqué par la vanité de ce chef que je n’ai plus jamais acheté de ses enregistrements.

Quelle est la proportion des admirateurs de Gérard Depardieu qui se mettront à détester l’acteur autant qu’ils l’ont aimé, comme cette épouse aimante qui se déchaine après avoir été trompée ?

Ce revirement possible est favorisé par la médiatisation de cette affaire. Lorsqu’une entreprise délocalise, elle essaie de le faire le plus discrètement possible. On offrira des primes de départ aux employés, une formation pour les aider à se trouver un nouvel emploi, etc. Et cette générosité sera d’autant plus importante que les employés congédiés sont plus aptes à susciter un capital de sympathie dans la clientèle de l’entreprise. En effet, qu’est-ce ça donne de réduire ses coûts de production si plus personne ne veut plus acheter ses produits ?

Conclusion

« Malheur à celui par qui le scandale arrive » dit l’évangile selon Saint Luc. Dans le cas de la chanteuse Madonna, cette prédiction ne s’est pas réalisée. Quel sera l’impact de cette controverse sur la carrière de Depardieu, il est trop tôt pour le savoir.

Dans ce cas-ci, je crains qu’il n’ait pas bien calculé l’impact économique de sa décision qui va beaucoup plus loin qu’une simple question de fiscalité. Qu’arriverait-il si le soutient de l’État français aux entreprises culturelles devait s’avérer hésitant dès que le nom du célèbre expatrié devait figurer en vedette dans un projet qui leur est soumis ? N’y a-t-il pas danger que les sombres prédictions de l’évangéliste se réalisent ?

Pour n’importe quelle entreprise, la délocalisation est d’autant plus facile qu’on doit rien au pays qu’on quitte. Autrement, tout exil est un calcul risqué. Je crainds que l’acteur russe ne l’apprenne à ses dépens.

Références :
Depardieu : «J’aime Poutine, la Russie et sa démocratie»
Depardieu, nouveau membre de la nomenklatura russe
Depardieu obtient la citoyenneté russe sur ordre de Poutine
Gerard Depardieu, miroir des Français
Le ridicule
Lettre – L’affaire Depardieu?
Scandale à la veille des Oscars. Stupéfait, Depardieu a-t-il gâché ses chances ? Depardieu défend sa vertu
Une histoire oubliée : les viols de Depardieu

La délocalisation de Depardieu Inc.
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Fait divers | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :