Le Park Güell

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Au début du XXe siècle, l’entrepreneur Eusebi Güell projette de construite une cité-jardin à l’anglaise sur une colline de Barcelone. Cette colline offre une des plus belles vues sur la ville.

Le complexe devait comporter une chapelle et en tout, soixante maisons.

Güell voit grand. Il demande à l’architecte ‪Antoni Gaudí‬ de concevoir les infrastructures du vaste terrain qu’il vient d’acquérir.

‪Gaudí‬ a l’idée de créer un réseau collecteur des eaux de pluie destiné à alimenter les fontaines du parc. Le réservoir se trouve en haut de l’image ci-dessus. Ce qui, sur la photo, semble être un muret pâle qui retient les gens est, en réalité, le plus long banc ondulé au monde (dont on ne voit ici qu’une toute petite partie).

L’immense réservoir est soutenu par 86 colonnes creuses à l’intérieur desquelles l’eau peut s’écouler.

Mais les clients potentiels trouvent les terrains trop chers. Si bien que seules deux maisons seront finalement construites. Güell doit se résoudre à l’évidence : son projet est un désastre financier.

La ville acquiert le parc en 1923. Une des deux maisons qui s’y trouvent a été transformée depuis en musée en l’honneur de ‪Gaudí‬.

De nos jours, des millions de touristes visitent les lieux annuellement, émerveillés par le talent créatif de ‪Gaudí‬ et ignorant les soucis que ce parc a occasionnés à celui qui a rendu tout cela possible, l’entrepreneur Güell…

Détails techniques : Canon Powershot G6 — 1/1250 sec. — F/4,0 — ISO 50 — 7,2 mm

Le Park Güell
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :