Pourquoi Pâques tombe-t-il dimanche prochain ?


 
À la fin du mois de mars ou au mois d’avril de chaque année, les Juifs célèbrent la fête de Pessa’h, appelée « Passover » en anglais et « Pâque » — au singulier — en français. Celle-ci dure sept ou huit jours et commémore la sortie des Juifs d’Égypte.

Selon les croyants, c’est durant la Pâque qu’a eu lieu la résurrection de Jésus de Nazareth ; c’est pourquoi ce nom en a été repris (au pluriel) pour désigner la fête chrétienne.

Dans toutes les religions anciennes, l’astronomie occupe une place importante. Dans ce cas-ci, on détermine précisément la date du dimanche de Pâques en fonction du soleil et de la lune, plus précisément selon l’équinoxe du printemps et la pleine lune qui le suit.

Pour ce que est de l’équinoxe du printemps, il s’agit du jour de printemps (dans l’hémisphère Nord) au cours duquel la nuit possède exactement la même durée que le jour, d’où le nom « équinoxe » qui signifie « nuit égale ». Cette année, selon les pays, l’équinoxe tombait le 19 ou le 20 mars dernier.

Mais ce jour-là, on était à deux nuits de la nouvelle lune. Il a donc fallu attendre deux semaines afin d’avoir finalement une pleine lune, c’est-à-dire une nuit au cours de laquelle la lune est la plus illuminée. Celle-ci surviendra au cours de la nuit prochaine. Voilà pourquoi Pâques sera célébré dimanche prochain.

Références :
Pâques
Pessa’h

Pourquoi Pâques tombe-t-il dimanche prochain ?
Votre évaluation :

2 commentaires à Pourquoi Pâques tombe-t-il dimanche prochain ?

  1. sandy39 dit :

    Chez nous, en France, le printemps était le 20 mars. Mais, chez vous, c’était le 20 mars aussi. Aviez-vous le jour égal à la nuit ?

    Pour être à Pâques, si je comprends bien, il faut attendre une pleine lune.

    Question de plus : Avez-vous les mêmes jours fériés qu’en France ?

    • A) Chez nous aussi, le printemps était le 20 mars.

      B) Oui, il faut toujours attendre la pleine lune qui suit l’équinoxe du printemps.

      C) Au Québec, les jours suivants sont fériés, chômés et payés:
      • le 1er janvier
      • le Vendredi saint ou le lundi de Pâques, au choix de l’employeur
      • le lundi qui précède le 25 mai (Journée nationale des patriotes)
      • le 24 juin (la Fête nationale du Québec)
      • le 1er juillet ou, si c’est un dimanche, le 2 juillet (Fête nationale du Canada)
      • le 1er lundi de septembre (Fête du travail)
      • le 2e lundi d’octobre (Jour de l’Action de grâce)
      • le 25 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :