Paris, capitale européenne du magasinage touristique

Place Vendôme, à Paris

Pour 100 euros dépensés à Paris, les touristes en dépensent 85 à Londres et 33 à Milan.

Parmi eux, les 900,000 Chinois qui ont visité la France l’an dernier étaient les plus dépensiers : en effet, en 2011, ils sont à l’origine du quart des demandes de remboursement de la TVA auxquels sont éligibles les visiteurs étrangers. Suivent ensuite les Russes, les Japonais et les États-Uniens.

En moyenne, le Chinois de Hong Kong dépense à Paris 1,500 euros par jour, suivi de près par son compatriote de Chine continentale, avec 1,470 euros. Par comparaison, le Russe en dépense 1,000, le Brésilien 680 et l’Indien 765.

Toutefois, lorsqu’un touriste d’Arabie Saoudite met les pieds dans une bijouterie, il a droit à des égards particuliers. En effet, le Proche-Orient possède une longue tradition culturelle de parer l’épouse, sous son voile pudique, d’une multitude de colliers et de bracelets d’or. Lorsqu’un couple saoudien décide d’acheter des bijoux, il devient alors le plus dépensier de tous : 6,100 euros en moyenne au cours d’une seule séance de magasinage dans la boutique qui aura su séduire le couple. D’où l’intérêt des bijouteries haut-de-gamme de Paris d’avoir du personnel qui parle arabe…

Référence :
Le touriste chinois, roi du shopping à Paris

Détails techniques de la photo : Canon Powershot G6 — 1/1000 sec. — F/4,5 — ISO 100 — 7,1 mm

Paris, capitale européenne du magasinage touristique
Votre évaluation :

3 commentaires à Paris, capitale européenne du magasinage touristique

  1. sandy39 dit :

    Que peut donc acheter un Chinois pour 1500 euros par jour ?

    C’est Paris qui les séduit ? Ou c’est leur pouvoir d’achat ?

    • L’immense majorité des Chinois n’ont pas les moyens de voyager à l’étranger. Mais comme la Chine est un grand pays qui offre des paysages très diversifiés, ils ne s’en plaignent pas trop.

      Sous Mao, nous, les Occidentaux, étions pour eux des ennemis menaçants. Mais les temps ont bien changé. De nos jours, les Chinois sont fascinés par l’Occident. Ils le sont d’autant plus que l’objet de cette fascination est plus précisément notre avance technologique : or cette technologie n’est pas perçue comme incompatible avec leur culture.

      Ils sont intimement convaincus qu’un jour, ils nous dépasseront mais qu’entretemps ils ont tout à apprendre de nous dans les domaines où nous avons encore une avance sur eux.

      Pour l’infime minorité de nouveaux riches chinois, l’Occident est aussi merveilleux que la Civilisation chinoise peut l’être à nos yeux. Si j’ai pu être ébloui par Paris lors de mon premier voyage en Europe en 2003, imaginez le choc que peut ressentir un Chinois…

      Ceux qui ont les moyens de visiter Paris, ont les moyens d’acheter du cristal de Baccarat, de la porcelaine de Sèvres, les vins français les plus dispendieux (ils valent encore plus cher en Chine), des créations des plus grands joalliers parisiens, les parfums les plus exquis, etc.

      Donc dépenser 1,500 euros, particulièrement pour des bijoux qu’ils copieront et vendront le lendemain pour une fraction du prix (accompagnés de faux certificats d’authenticité), c’est une aubaine…

      Les Chinois ne sont pas différents de nous. Certains d’entre eux achètent des biens pour susciter l’envie et la convoitise, d’autres pour afficher leur nouveau statut social et d’autres par pur émerveillement devant la beauté d’un objet irrésistible.

      Post-Scriptum : Mon Dieu, une si longue réponse pour une si petite question

  2. sandy39 dit :

    Avant de lire, je réagis comme vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :