Vienne — Le sud de Landstrasse (sans le Belvédère)

 

 
Après le monument commémorant la libération de Vienne par l’armée soviétique en 1945, nous apercevons le Palais Schwarzenberg (de 0:11 à 0:17).

Construit de 1697 à 1711 selon les plans de Johan-Lukas von Hildebrandt (mais modifié peu après par Johann-Bernhard Fischer von Erlach), ce palais abrite de nos jours l’Ambassade de Suisse, un hôtel et un restaurant.

Depuis 1897, l’ancienne Église de l’hôpital impérial (de 0:29 à 0:36) est devenue celle de la communauté polonaise de Vienne. Oeuvre de Nicolò Pacassi, l’Église Notre-Dame de la Garde fut construite de 1755 à 1763. Une statue du pape Jean-Paul II, originaire de Pologne et béatifié en 2011, a fièrement été ajoutée devant le côté droit de la façade.

De 0:38 à 0:42, il s’agit d’un immeuble créé en 1891 par Otto Wagner. De 0:50 à 0:58, nous voyons l’église du Couvent des Salésiennes (1717-1730), œuvre de Donato Felice d’Allio.

Membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) depuis 2007, le Nigeria entretient une ambassade importante à Vienne (à 0:59) puisque c’est dans la capitale autrichienne qu’est situé le secrétariat de l’OPEP.

À 1:02, nous voyons l’Ambassade d’Italie. Elle occupe l’ancien Palais d’été du prince Metternich. Inspiré du Palais Farnèse à Rome, ce bâtiment fut érigé de 1846 à 1848 pour contenir les nombreuses oeuvres d’art que le prince collectionna durant sa carrière.

La vidéo se termine par une longue promenade dans le Jardin botanique de l’Université de Vienne.

À sa création, en 1754, il s’agissait du jardin de plantes médicinales de l’impératrice Marie-Thérèse. Agrandi au XIXe siècle, c’est aujourd’hui un lieu de recherche en botanique disposant de plus de neuf milles espèces végétales.

Il est à noter que certaines des photos (celles en noir et blanc) sont en réalité des photos prises à l’aide d’un appareil-photo infrarouge.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Vienne

Vienne — Le sud de Landstrasse (sans le Belvédère)
Votre évaluation :

3 commentaires à Vienne — Le sud de Landstrasse (sans le Belvédère)

  1. sandy39 dit :

    A 0:08 : Pas bien élégant ce tas de ferraille !

    A 0:19 : Il y a juste la Golf qui m’intéresse.

    A 0:36 : Vous avez assisté à la Messe ?

    L’Immeuble : une vraie résidence avec grandes grilles.

    La façade du Couvent pourrait être une Ecole.

    A 1:00 : Enfin, voilà le Tram ! Mon panier est si lourd et ne parlons pas de mes pieds !

    A 1:03, à l’Ambassade d’Italie, le ciel est nuageux par rapport au début du séjour.

    Un appareil photos infrarouge : c’est numérique ou à pellicule ?

    Les photos donnent davantage l’impression que le Temps s’arrête : j’en ai une drôle. Les photos immortalisent les choses et le Temps, comme si rien ne pouvait les perturber.

    Ils font même de petites plantations dans ce parc : on y met de la couleur.

    N’auriez-vous pas envie d’arrêter le Temps et d’immortaliser les choses ?

    • À 0:36, je n’ai pas assisté à la messe à l’église Notre-Dame de la Garde. À l’entrée de cette église, il y a une cloison de verre derrière laquelle les touristes peuvent prendre des photos sans importuner les fidèles.

      Mon appareil infrarouge est un vieil appareil-photo numérique (un Canon Powershot G6) transformé pour capter le rayonnement infrarouge.

      « Les photos immortalisent les choses et le Temps, comme si rien ne pouvait les perturber.» : oui, vous avez raison. Si la vie est un film, une photo est un témoin de ce qu’était la vie à un moment précis.

      « N’auriez-vous pas envie d’arrêter le Temps et d’immortaliser les choses ? » : La toute dernière photo de ce diaporama exprime le passage du temps, comme si cette femme restait là, immobile, alors que le temps fuyait de l’été à l’automne.

      Le type de photo que je prends est de la photographie documentaire. Mon intention n’est pas de développer un style original et personnel, ou de créer, à partir de la réalité, des jeux d’ombre et de lumière qui transforment cette photo en œuvre d’Art. Mes photos documentent tout simplement ce que j’ai vu. Strictement parlant, elles sont dépourvues de valeur artistique.

      Depuis mon premier voyage en Chine, je photographie tout et n’importe quoi. Dans certains cas, ce que je photographie est moche et pas particulièrement beau. J’inclus ces photos dans mes diaporamas parce que cela aussi fait partie de la vie. Mais quand je vois quelque chose de merveilleux, la prendre en photo est ma manière à moi de me l’approprier et de me donner un moyen de faire renaître l’émotion ressentie en revoyant cet objet en photo.

  2. sandy39 dit :

    Pas mal, si les mêmes photos nous donnent les mêmes impressions… mais chacun a l’art et la manière de le dire !

    SI LA VIE EST UN FILM : Vous, vous croyez que la Vie est un film ?

    C’est juste une petite phrase pour conclure (alors attention, rigueur!).

    Certains passages de la Vie font que c’est un film et nous sommes nous-mêmes acteurs de notre propre Vie mais… la Vie n’est pas un long fleuve tranquille. Alors, essayons plutôt d’immortaliser ses bons moments !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :