Vienne — Le nord de Landstrasse

 

 
Les plus anciennes traces d’activité humaine en Autriche (remontant à l’âge de bronze, il y a 3,200 ans) se trouvent dans l’arrondissement de Landstrasse.

De plus, c’est dans le petit village d’Erdberg, situé dans l’extrémité Sud-Est de l’arrondissement actuel de Landstrasse, que le roi d’Angleterre Richard Cœur de Lion a été fait prisonnier au retour de la Troisième croisade, en 1192.

Annexé à Vienne en 1850, Landstrasse est un territoire de 7,42 km² — le double exact de la superficie de la Vieille ville — situé immédiatement à l’Est de celle-ci. Au moment de son annexion, ce territoire servait principalement à la culture maraichère.

De nos jours, il s’agit d’un quartier ouvrier et résidentiel, peuplé d’environ 86 000 habitants.

La présente vidéo concerne la partie de Landstrasse au nord de la rue Rennweg : celle-ci traverse en diagonale cet arrondissement.

Il s’agit d’une partie de Vienne que nous visiterons sommairement, essentiellement dans le but de nous rendre à deux attractions touristiques majeures de la capitale autrichienne, toutes deux consacrées à Hundertwasser, un des artistes les plus colorés et les plus originaux du XXe siècle.

Mais avant d’y arriver, nous apercevons (à 0:26) le marché St-Roch, situé en face de l’église St-Roch et St-Sébastien (de 0:28 à 0:46), construite de 1687 à 1721.

Puis nous passons rapidement devant la Maison Wittgenstein (à 0:56). Construite de 1926 à 1928, cet édifice austère (qui ne se visite pas) est considéré comme un chef-d’œuvre de l’architecture moderne, inspiré du style dépouillé d’Adolf Loos.

De 1:15 à 2:04, nous arrivons enfin à l’Hundertwasserhaus, ce qui signifie « Maison d’Hundertwasser » (qui y a effectivement habité quelques temps). Il est à noter qu’en anglais, le nom allemand Hundertwasser ne se traduit pas par Under Water (sous l’eau) mais plutôt Hundred Water (cent eaux).

Cet édifice, construit de 1983 à 1986, fait suite à une demande écrite du Chancelier de la république autrichienne adressée en novembre 1977 au maire de la ville de Vienne.


 
On compare souvent son concepteur, l’artiste autrichien et architecte autodidacte Friedensreich Hundertwasser avec le catalan Antoni Gaudí. Les deux ont créé des édifices colorés, aux formes organiques et tous deux décorent leurs bâtisses d’éclats de tuiles de céramique (c’est-à-dire de trencadis).

Hundertwasser se distingue par des préoccupations environnementales absentes chez Gaudí. Il est le premier à végétaliser le toit et les terrasses de ses immeubles. Les planchers y sont volontairement inégaux et chaque fenêtre est différente. La première ligne du contrat de location des appartements stipule le droit du locataire de colorer le pourtour de ses fenêtres à sa guise jusqu’à la distance d’un bras.

L’Hundertwasserhaus renferme 52 logements, quelques locaux commerciaux (dont une boutique de souvenirs qui sert de café-restaurant) ainsi que seize terrasses privées et trois terrasses communautaires.

Dans l’élaboration de ce projet, Hundertwasser a dû faire quelques concessions au Bureau d’urbanisme de la ville et ainsi renoncer aux toilettes à humus et au pâturage pour moutons de la terrasse…

De 2:10 à 2:17, nous sommes dans le Musée des faussaires, ouvert depuis 2005. Dans ce tout petit musée, les œuvres peuvent être achetées et par conséquent, ne sont pas toujours les mêmes.

Nous arrivons finalement (de 2:22 à 2:52) à la Maison des Arts de Vienne, ouvert 1991, et consacrée principalement aux œuvres d’Hundertwasser.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Vienne

Vienne — Le nord de Landstrasse
Votre évaluation :

2 commentaires à Vienne — Le nord de Landstrasse

  1. sandy39 dit :

    Elle est pas belle la Vie quand il y a tant de mots à partager…

    On trouve toujours des Amoureux : peut-être que ceux-ci sont moins riches mais plus sincères…

    A 0:24: soldes pour notre lingerie féminine : on coûtera moins cher à nos Amants.

    Cela se voit tout de suite, c’est pour les petits budgets. Ce n’est pas comparable à tout ce qu’on a vu jusqu’ici : moins spectaculaire mais plus ordinaire.

    A 1:04 : C’est un bras du Danube, n’est-ce pas ? On s’y baigne ?

    A 1:32 : On dirait un préau d’école .

    A 1:59 : Et on continue avec la crème fouettée sur un bol de soupe épaisse. Elle nous tiendra au ventre.

    A 2:26 : Attention de ne pas laisser ses enfants derrière soi !

    Au café, on change complètement d’ambiance. On se croierait au milieu d’une forêt, au milieu d’une végétation épaisse où l’on vient trouver un abri, loin du bruit, pour se rafraîchir et se détendre mais aussi, peut-être, pour se cacher des regards indiscrets…

    • À 1:04, c’est effectivement un bras du Danube, appelé « Donaukanal » (Canal du Danube). Il se sépare, puis rejoint le Danube beaucoup plus loin, formant un longue île sur laquelle se trouvent les 2e et 20e arrondissements de Vienne.

      La baignade est permise dans le Canal du Danube mais ce n’est l’endroit idéal pour se baigner puisque la qualité de d’eau laisse souvent à désirer. On doit garder à l’esprit que le Danube traverse différents pays dont la plupart sont moins respectueux de l’environnement que l’Autriche.

      À 1:32, vous l’aurez sans doute deviné, il s’agit de fenêtres donnant sur la cours extérieure de l’Hundertwasserhaus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :