Vienne — Le Nord-Est de la Vieille ville

 

 
La vidéo débute (de 0:05 à 0:14) par un édifice situé immédiatement à l’est de la Cathédrale Saint-Étienne, et dont la façade est superbement décorée.

De 0:57 à 1:28, c’est la visite de l’Église orthodoxe grecque de la Sainte-Trinité, construite en 1861 par Theophil von Hansen, dans le style néo-byzantin.

De 1:39 à 1:43, c’est un bref aperçu de l’Église ukrainienne Sainte-Barbe, édifiée de 1652 à 1654 (la façade est de 1852).

Œuvre d’Antonio Canevale, l’Église des Dominicains (de 1:47 à 2:26) est remarquable par les couleurs automnales et sombres du mobilier liturgique, contrastant avec les stucs blancs très en relief.

De 2:39 à 3:11, voilà la Caisse d’épargne de la Poste (1904-1906), une création majeure de l’architecte Otto Wagner. Les 15,000 cabochons d’aluminium qui rythment sa façade servent à cacher les boulons de bronze employés pour fixer les plaques arrondies de marbre qui recouvrent les murs de brique.

Wagner a tout dessiné dans les moindres détails, jusqu’aux colonnes souffleuses d’air chaud. Les murs de toutes les zones publiques sont recouverts de marbre blanc également rivé par des boulons de bronze aux cabochons d’aluminium. Le premier étage renferme un musée payant, peu fréquenté, consacré à l’histoire de ce chef-d’œuvre de la Sécession viennoise.

La Place Ignaz Seipel est bordée à l’est par l’ancienne Salle des fêtes de l’Université de Vienne, édifié par Jean-Nicolas Jadot de Ville-Issey en 1755 (à 3:20), et à l’ouest par l’Académie autrichienne des sciences (à 3:22). C’est dans la grande salle de l’académie que Joseph Haydn vint entendre son oratorio La Création (le dernier concert auquel il assista). Le nord de la place est bordé par l’Église des Jésuites (de 3:24 à 4:16) aux marbres polychromes et aux dorures ostentatoires, œuvre d’Andrea Pozzo vers 1700.

De 4:19 à 4:28, c’est l’entrée de la cour du Monastère de la Sainte-Croix, dont la chapelle — consacrée à Saint Bernard et visible à 4:28 — a été construite en 1622, puis remaniée vers 1730.

On enchaine à 4:30 avec une partie de la façade de la Maison du Basilic (située à droite, juste avant l’entrée que nous venons de voir). Ici, il ne s’agit pas de l’épice culinaire mais d’un monstre fabuleux né d’un œuf de serpent couvé par un crapaud.

De 4:44 à 4:48, on voit la porte cochère et la cour extérieure de la Maison Schwanenfeld, la seule cour Renaissance de Vienne. Puis nous visitons la Maison de thé Schönbichler, peut-être la plus belle de la capitale.

À 5:27, on a l’entrée du Mozarthaus. Ce musée donne accès au seul appartement de Mozart qui soit aujourd’hui conservé. Le Mozarthaus s’étend sur les six étages de l’édifice (incluant le sous-sol et les combles). Il est situé à deux pas de la cathédrale Saint-Étienne. On y présente la vie et l’œuvre du compositeur.

L’appartement proprement dit de Mozart était situé au premier étage. Le compositeur, son épouse Constance et leur fils Carl-Thomas (âgé de neuf jours) y aménagent le 29 septembre 1784 : ils y resteront deux ans et demi. C’est ici que Mozart composa Les Noces de Figaro.

Cet appartement est le plus grand, le plus cher et le plus beau que Mozart ait loué. Les pièces sont sobres, à l’exclusion de l’une d’entre elles décorée de stuc gris rose et d’un plafond en relief qui représente la déesse Flore parmi des amours entourés de guirlandes. Tout cela est l’œuvre d’un propriétaire antérieur, Albert Camesina, stucateur officiel de la Cour impériale. Cette décoration est similaire à celle de la salle de concert qu’on peut voir à la fin de la vidéo.

De 5:40 à 5:43, c’est de portail de l’Église de l’Ordre des chevaliers teutoniques. En entrant, à droite, c’est l’église proprement dite. Puis, toujours à droite mais un peu plus loin (avant d’entrer dans la cour extérieure), c’est la salle de concert du Mozarthaus — appelée Sala Terrena — où se produit le Mozart ensemble, un des meilleurs orchestres de musique de chambre de la capitale autrichienne.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Vienne

Vienne — Le Nord-Est de la Vieille ville
Votre évaluation :

3 commentaires à Vienne — Le Nord-Est de la Vieille ville

  1. sandy39 dit :

    Nous voilà de retour à Vienne. En effet, j’ai pris du retard suite à la Saint Valentin et la neige… Nous revoilà donc, les pieds sur…Terre !

    Je suis toujours à bord de mon scooter pour ne pas faire d’excès de vitesse. Sinon, vous allez me réprimander. Elle est de combien la vitesse autorisée dans les rues de Vienne ? (Il faut que je me tienne tranquille ! ). Je suppose que les premières images ont été prises du 7e étage, de l’Hôtel. Est-ce le Panorama du 7e ciel ?

    Soyons sérieux dans cette nouvelle découverte !

    A 0:18 : les boîtes jaunes : c’est la Poste. Sont-elles toujours jaunes dans tous les pays du Monde ?

    De belles fleurs à offrir pour le Jour des Amoureux. Les rues ont l’air uniquement piétonnes et pas de chiens. Y a-t-il beaucoup d’horloges dans les rues de Vienne ?

    A 0:30 : Elle est belle la Jeunesse, quand il fait beau.

    A 0:38 : Toujours Audi et Wolskwagen : ça c’est de la voiture.

    A 0:47 : Petites ruelles pour éternels amoureux se promenant main dans la main…

    A 0:53 : KUNST GALERIE : Que veut dire ?

    A 0:58 : jaune, orange : ça flashe.

    EGLISE ORTHODOXE : l’intérieur est foncé et chargé. Bonjour, le poids des lustres.
    A 1:28 : Des colonnes à faire penser à la Mosquée de Cordoue en Espagne, en miniature bien sûr !

    A 1:33 : Aujourd’hui, il doit être né le Titi ou la Tititte qui était dans le ventre de Madame.

    A 1:35 : les parkings sont bien pensés pour les vélos, à condition de ne pas oublier son anti-vol !

    A 2:07 : Pour se confesser. : un pêché avoué est à demi-pardonné. C’est quoi le nom ?

    A 2:09 : La seule issue est de monter vers le soleil.

    A 2:28 : Que veut dire OSTERR-POSTPARKASS ?
    Mr COCH : qui était-il entouré de 2 enfants ?

    A 2:32 : De belles fleurs, de beaux géraniums. A rentrer l’hiver, avant qu’ils gèlent. C’est tout un art de s’occuper de fleurs.

    A 3:21 : Si seule avec une si belle chevelure, avec quelque chose qui la tracasse…

    A 3:30: Maria, Andrea : je pense que ce sont des prénoms courants finissant en A. Mais, Andrea aurait été pas mal si j’avais eu une fille de plus !

    A 3:41 : EGLISE DES JESUITES : C’est le mauve et le turquoise qui ressortent en me faisant penser à des sucres d’orge qu’on suce. (Franchement, j’ai de ces idées…)

    A 3:45 : A croquer dedans. Cela me fait penser à une tablette de chocolat !

    A 3:58 : Toujours pour se confesser !

    A 4:08 : Désagréable pour les yeux : on a l’impression de monter dans un tourbillon, sans issue possible.

    A 4:45 : Au fond de la cour, est-ce bien une Coccinelle, l’Ancêtre de la Polo ou une Porsch ? Je doute encore.

    A 4:56: LA MAISON DE THÉ SCHONBISCHLER : Cela tombe bien car je commence à avoir soif de trop causer.

    C’est une sacrée boutique où j’enlèverais le couvercle de tous les pots pour voir et y sentir leur contenu jusqu’à tout goûter pour découvrir le meilleur thé.
    Elles ont du look, les balances ! Je suppose qu’on peut aussi y acheter de la vaisselle.

    A 5:10: En calèche, vive le romantisme ! Et en plus, on est sûr de ne pas tomber en panne… C’est tout de même plus sûr que le Métro, surtout pour Moi ! , pour ne pas faire d’excès… avec les mots ! C’est sûrement un moyen plus sûr pour nous.

    CARITAS veut dire location de vélos pour ne pas polluer évvidemment. On met des sous ou des jetons ?

    Les Filles, plus on va vers l’Est, plus elles ont les cheveux clairs. Elles sont bien coiffées.

    A 5:25: Petites rues tranquilles pour dîners en amoureux, si loin des regards indiscrets. Horaire du dîner (le soir) ?

    A 5:35: On a encore le temps de choisir avant d’en avoir besoin. Elles nous aideront à rester d’aplomb. Je ne prendrais en aucun cas une tête de mort ni une bestiole. Une rouge toute simple, tenant bien dans la main.

    A 5:38 : DONGASSE ?

    LA MAISON DE MOZART

    A 5:55 : C’est à qui le Pouce ?

    A 6:20 : Ce sont 4 personnages drôlement beaux.

    CONCLUSION : J’abandonne le scooter pour rester à bord de la Calèche, en bonne compagnie… Je pense que c’est pas mal même si j’invente de petites histoires…

    • Les boîtes postales sont toujours rouges au Canada. Celles dont je me rappelle de Shanghai étaient bleu turquoise.

      « Kunst Galerie » signifie Galerie d’Art alors que « Österr. Postsparkasse » = Caisse d’épargne de la Poste autrichienne, et « Domgasse » = Rue de la Cathédrale,

      Le Dr Georg Coch (1842-1890) est le fondateur de la Caisse d’épargne de la Poste autrichienne.

      Caritas : je n’ai pas vérifié le contenu de ces bacs mais je crois deviner que c’est pour recueillir des vêtements au bénéfice des pauvres de la ville.

      À 5:55 : c’est mon pouce.

  2. sandy39 dit :

    J’ai tout faux pour Caritas mais je me doutais bien que c’était votre pouce !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :