Qui n’a pas d’imperfection cutanée ?

24 décembre 2011

L’agence Toxedo est une firme de publicité établie sur l’avenue du Parc, à Montréal. Son directeur général, Dominic Tremblay, a eu l’idée de contacter un modèle également d’origine québécoise afin de promouvoir un produit cosmétique masquant fabriqué par les Laboratoires Vichy sous le nom de Dermablend.

C’est sur Facebook que le dirigeant de Toxedo a découvert Rick Genest. Celui-ci est un mannequin de 26 ans — né à Châteauguay, à 15 km de Montréal — qui fait carrière sous le nom de Zombie Boy.

Ce dernier a deux particularités. À 15 ans, on lui a enlevé une tumeur au cerveau. De plus, pendant six ans, il a dépensé 17 000$ pour se faire tatouer 90% du corps. C’est l’artiste montréalais Frank Lewis qui a transformé Rick Genest en écorché vivant (ce qui explique son surnom).

L’idée de la firme de publicité, c’est que si un produit était capable de redonner — en apparence seulement — une peau de bébé à Zombie Boy, ce cosmétique devrait être capable de masquer les petites imperfections d’un peu tout le monde.

Voyez le résultat :

Qui n’a pas d’imperfection cutanée ?
Votre évaluation :

Un commentaire

| Fait divers | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :