Voyage à Vienne (16e jour)

On ne peut pas aller dans la capitale autrichienne sans visiter la maison d’Hundertwasser, le Gaudí viennois.

Cet artiste écologiste a créé une bâtisse où les planchers ne sont pas plats mais comme le sont les sentiers dans la nature. Dans cet immeuble, chaque fenêtre est différente.


 
La première ligne du contrat de location des appartements stipule le droit du locataire de colorer le pourtour de ses fenêtres à sa guise jusqu’à la distance d’un bras. Des arbres y poussent sur le toit.

Tout près se trouve le Musée des faussaires. On y apprend que la première histoire vérifiée de contrefaçon fut une sculpture de Michel-Ange (un Cupidon dormant, en marbre) enterrée afin de la vieillir et vendue à prix d’or au cardinal San Giorgio. Celui-ci découvrit la vérité lorsque le sculpteur, encore adolescent, révéla la supercherie… à moins que cette histoire ne soit elle-même fausse : qui sait ?

Dans ce tout petit musée, les œuvres peuvent être achetées et par conséquent, ne sont pas toujours les mêmes. Au moment de ma visite, un Klimt et un Vermeer étaient très convaincants.


 
Puis je visite la Maison de l’art de Vienne (Kunsthaus Wien). C’est une galerie privée entièrement consacrée à Hundertwasser. Si ce musée passait au feu, une partie de l’oeuvre de cet artiste disparaîtrait à jamais.

‘Der blaue Mond – Atlantis’, créé en 1966 (© 2010 — Namida AG, Glarus/Suisse)

En soirée, j’assiste au concert d’un quatuor appelé le ‘Mozart ensemble’. Celui-ci se produit devant 24 personnes dans une salle minuscule qui pourrait en accueillir 54.

Des trois concerts de musique de chambre auxquels j’ai assisté jusqu’ici, le Mozart ensemble est, de très loin, le meilleur. Ce sont de jeunes musiciens virtuoses, utilisant le vibrato de manière parcimonieuse et qui jouent de manière remarquablement cohérente.

Si j’ai eu l’impression jusqu’ici de m’être fait avoir par des orchestres tape-à-l’oeil pour touristes, le Mozart ensemble est le premier orchestre de chambre digne de Vienne que j’entends.


 
Détails techniques : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45mm
1re photo : 1/250 sec. — F/5,0 — ISO 100 — 14 mm
2e photo  : 1/29 sec. — F/3,7 — ISO 400 — 16 mm
3e photo  : 1/25 sec. — F/3,7 — ISO 400 — 16 mm
4e photo  : 1/20 sec. — F/3,8 — ISO 400 — 17 mm
5e photo  : 1/30 sec. — F/3,5 — ISO 800 — 14 mm


Suite : Voyage à Vienne (17e jour)

Pour lire tous les comptes-rendus du voyage à Vienne, veuillez cliquer sur ceci.

Voyage à Vienne (16e jour)
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :