Voyage à Vienne (jour 1)


 
La première journée de mon voyage à Vienne a été consacrée au transport aérien.

À l’aéroport de Montréal, j’ai deux valises à faire mettre dans le soute aux bagages. Or, depuis moins de deux ans, sur les vols européens, une seule valise est autorisée.

Je devrais donc débourser 75$ de pénalité que KLM m’évitera de payer pour s’excuser des désagréments causés par le vol annulé de la veille et reporté une heure après le vol prévu aujourd’hui, d’où le chevauchement des deux groupes de passagers et la cohue au comptoir de KLM.

Malgré tout, j’avais intérêt à avoir deux valises car la plus grosse des deux — celle que j’aurais utilisée si j’avais eu à choisir — se perdra au cours du transport et ne me parviendra que le lendemain.

Lorsqu’on voyage par KLM, on transite par Amsterdam. Or l’aéroport international de cette ville est le plus beau (plus précisément le plus design) que je connaisse.

Quand les différences de prix entre les compagnies sont minimes, on a intérêt à considérer le voyage par ce transporteur pour le plaisir de transiter par cet aéroport. On y trouve une petite bibliothèque qui offre en consultation quelques étagères de livres d’Art (3e photo) et des livres électroniques sur iPad (4e photo). Au-dessus de la librairie est située une succursale du musée Rijksmuseum (5e photo) où une douzaine de toiles intéressantes de peintres — à tort peu connus — sont exposés.

En contraste avec celui d’Amsterdam, l’aéroport de Vienne est plutôt sage.

Tout comme à Amsterdam, les fumeurs doivent y assouvir leur dépendance debout, à la vue de tous, dans une cage transparente étroite, percée de trous, sous pression négative afin de ne pas contaminer l’air de l’aéroport. Je n’ai jamais rien vu d’aussi humiliant (dernière photo).

Dans le train qui m’amène à la ville, la signalisation unilingue allemande est si peu conviviale que je mettrai trois heures à effectuer le trajet en train vers le centre-ville alors que cela devrait prendre 30 minutes.

À mon arrivée à l’hôtel Prinz Eugen — qu’on prononce “oye gaine” — les billets de concert achetés d’avance m’y attendent et ma chambre, au 7e et avant-dernier étage, est exactement ce que j’espérais ; elle donne sur une cour intérieure et la chambre à coucher est séparée du couloir par deux portes, ce qui la rend parfaitement insonorisée.

Après une douche méritée, je vais prendre le repas du soir dans un restaurant tchèque puis je rentre à l’hôtel pour y passer une première nuit, interrompue onze heures plus tard par les cloches d’une église à proximité.

Détails techniques : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45mm
1re photo : 1/30 sec. — F/3,7 — ISO 160 — 16 mm
2e photo  : 1/40 sec. — F/3,8 — ISO 100 — 17 mm
3e photo  : 1/30 sec. — F/3,5 — ISO 250 — 14 mm
4e photo  : 1/30 sec. — F/3,8 — ISO 250 — 17 mm
5e photo  : 1/15 sec. — F/3,5 — ISO 400 — 14 mm
6e photo  : 1/30 sec. — F/4,8 — ISO 200 — 24 mm


Suite : Voyage à Vienne (2e et 3e jours)

Pour lire tous les comptes-rendus du voyage à Vienne, veuillez cliquer sur ceci.

Voyage à Vienne (jour 1)
Votre évaluation :

2 commentaires à Voyage à Vienne (jour 1)

  1. Louis dit :

    Moi, le fumoir, wow j’ai bien aimé. Photo fantastique. Amuses-toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :