Le nord du quartier de la Place du Peuple

 

 
Si la rue de Nankin est le centre-ville de Shanghai, la moitié nord du quartier de la Place du Peuple est le quartier culturel de la ville.

La Place du peuple proprement dite est relativement modeste. Elle est située entre le Musée de Shanghai et la mairie. Nous ne la verrons pas dans le diaporama parce que je n’y ai rien vu d’intéressant.

Les environs, par opposition, renferment quelques-uns des principaux sites touristiques de la ville. Nous les visiterons d’ouest en est.

Nous commençons notre visite au Grand théâtre de Shanghai. C’est l’équivalent de la Place des Arts à Montréal ou de l’Opéra-Bastille à Paris.

C’est un édifice que j’ai visité à l’occasion d’une représentation de L’Or du Rhin de Wagner. Si l’entrée et les zones de circulation respirent le modernisme, le luxe et le raffinement, la salle principale fait rétro. De plus, à l’étage où je me trouvais, des barres de métal derrière les sièges laissaient très peu de place à la circulation et constituaient de dangereux obstacles.

Lors de la représentation, il y avait beaucoup de jeunes dans la section économique où je me trouvais. Mon voisin de gauche et ma voisine de droite (tous deux dans la vingtaine) ont plusieurs fois vérifié s’ils avaient reçus de nouveaux messages sur leur téléphone portable. Mon voisin de gauche a même tapé et expédié un message alors que les chanteurs s’époumonaient sur la scène.

Le diaporama nous fait visiter ensuite le Musée des Beaux-Arts de Shanghai (à ne pas confondre avec le Musée de Shanghai). Il est situé à l’arrière du Grand théâtre. Contrairement à ce que son nom suggère, c’est un musée d’Art contemporain. Il reflète l’intérêt récent — et tardif — des autorités pour l’art pictural chinois d’aujourd’hui. Il présente plusieurs œuvres intéressantes. Toutefois, les galeries privées de l’ancienne Concession française et celles situées près de la rivière Wusong (que nous verrons ultérieurement) reflètent davantage le dynamisme des créateurs les plus talentueux de Shanghai.

Puis, c’est la visite du plus riche et du plus extraordinaire musée de Chine. Étonnamment, c’est à Shanghai (et non à Beijing) qu’on trouve le musée qui reflète le mieux la Civilisation millénaire du pays.

Traditionnellement en Chine, le métal précieux n’est pas l’or ou l’argent : c’est le bronze. La pierre la plus recherchée n’est pas le diamant, le rubis ou l’émeraude : c’est le jade. À ce sujet, précisons que la qualité du jade se juge à sa dureté et non à sa couleur (qui n’est pas nécessairement verte).

Aussi le musée fait-il une place de choix à ce que la Chine fait de mieux depuis des siècles. Avec une collection de 120 000 pièces, il couvre cinq millénaires d’histoire, du néolithique à la dernière dynastie chinoise.

À 2:10, les amateurs de calligraphie remarqueront la perfection absolue du document. À 2:48, on a placé des miroirs à 45 degrés qui permettent de voir le motif gravé sous le sceau en jade.

On peut facilement penser, en voyant certaines chaises, qu’elles sont très jolies mais pas très confortables. En réalité, personne ne s’y assoyait directement sur le bois; le siège de ces chaises était toujours recouvert d’un coussin (rembourré de soie chez les nobles).

Après le Musée de Shanghai, nous passons à l’édifice qui lui fait face — donc de l’autre côté de la Place du Peuple — soit la mairie (qui n’est pas accessible au public).

Puis, à l’ouest, c’est le Centre de planification urbaine de Shanghai. Dans cet édifice à l’architecture spectaculaire se loge un musée fascinant. Au rez-de-chaussée, on présente des maquettes du Bund et des rives du Huangpu (qui traverse la ville). À la mezzanine, c’est la Shanghai d’autrefois : ce qui m’a le plus intéressé, ce sont ces cabinets desquels on extrait des photos qui montrent comment vivaient les citoyens de Shanghai au XIXe et au début du XXe siècle. À l’étage suivant se trouve le ‘clou’ du musée : une maquette géante de la ville (à partir de 4:21). C’est la plus grande maquette de ville au monde. Aux étages supérieurs sont présentés les projets les plus ambitieux des autorités municipales, et une cafétéria.

Nous tournons ensuite la page pour visiter la partie située le plus à l’est du quartier.

On y trouve le Théâtre Yifu (dont nous avons parlé dans le billet relatif à l’opéra Décapiter mon père), l’église Saint-Joseph (dont ce diaporama-ci montre sommairement l’intérieur) et une rue où on peut trouver des ceintures, des rubans, des boutons, des pompons, etc. (soit l’équivalent de ce qu’on trouve sur la Plaza St-Hubert de Montréal).

Arrivés au Bund, nous nous retournons pour observer quelques édifices. L’un d’entre eux est le Bund Center, haut de 45 étages hors du sol, dont la couronne représente une fleur.

Pour terminer, nous jetons un regard panoramique à vol d’oiseau sur le quartier, vers l’ouest.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Shanghai

Le nord du quartier de la Place du Peuple
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :