Semi-transparence du lotus en infrarouge

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

La première des deux photos ci-dessus a été prise à l’aide d’un appareil photo infrarouge. Ce qui y est remarquable, c’est ce feuillage semi-transparent.

En comparaison, la deuxième est une photo « normale » des mêmes plantes. On peut voir que les feuilles de lotus sont rigides et complètement opaques.

Alors pourquoi sont-elles semi-transparentes sur la photo infrarouge ?

Ces photos ont été prises par une chaude journée ensoleillée de septembre alors que la température extérieure était d’environ 30 degrés Celsius.

Ces feuilles sont vert foncé à nos yeux : toutefois, ce qui nous échappe — mais que l’appareil photo utilisé pour la photo du haut capte immanquablement — c’est l’intense rayonnement infrarouge de la végétation.

Non seulement ce rayonnement fait-il apparaitre ces feuilles beaucoup plus pâles, mais l’intensité de cette radiation est telle qu’elle réussit à traverser partiellement les feuilles de lotus du dessus.

Détails techniques :
Photo du haut : Canon Powershot G6 modifié pour faire de la photographie infrarouge — 1/400 sec. — F/3,5 — ISO 50 — 25,1 mm
Photo du bas : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45 mm — 1/400 sec. — F/8,0 — ISO 100 — 40 mm


Pour voir tous textes sur ce blogue consacrés à la photographie infrarouge, veuillez cliquer sur ceci.

Semi-transparence du lotus en infrarouge
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :