James Bond mord le sable de la Libye

7 mars 2011

Les Services secrets britanniques sont reconnus pour leur efficacité, du moins sur les écrans de cinéma. Qui n’a pas entendu parler de l’agent 007, de ses accessoires (qui sont autant de prouesses technologiques), de ses cascades spectaculaires, de sa bravoure, de son charme et de son humour particulier. Mais qu’en est-il dans la vraie vie ?

La semaine dernière, la Grande-Bretagne a envoyé en Libye un commando composé de six agents du SAS (Forces spéciales britanniques) et de deux officiers du MI6 (Services secrets du Royaume-Uni).

Armé jusqu’au dents, le commando se rend en hélicoptère à Benghazi, ville de l’est de la Libye et fief de l’insurrection. Mais elle y arrive de nuit, sans prévenir, dans cette ville où les insurgés vivent dans la crainte constante d’une attaque aérienne menée par des mercenaires à la solde de Kadhafi.

Aussitôt qu’ils touchent le sol libyen, les huit agents sont arrêtés… par un petit groupe d’agriculteurs.

« Nous avons tiré en l’air et on leur a dit : ‘Les mains en l’air. Ne bougez pas’, comme au cinéma. Ils ont fait ce qu’on a dit. Ce n’était pas très difficile. » a raconté Rafah, un des employés de ferme.

Après avoir découvert des pistolets, des explosifs, des téléphones satellitaires et de multiples passeports dans les sacs de leurs prisonniers, les fermiers ont décidé de contacter l’opposition. Mais celle-ci a refusé de les rencontrer, craignant d’être accusée d’être à la solde de l’étranger.

Rappelons également qu’en janvier 2010, un commando israélien muni de passeports britanniques a tué à Dubaï un des fondateurs de la branche armée du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh.

Il a fallu d’intenses tractations entre Londres et l’opposition pour finalement obtenir la libération du commando britannique. Celui-ci est rentré bredouille à Londres hier, sans son hélicoptère et sans ses armes, confisqués par les nouveaux amis libyens de Sa Majesté.

Références :
Les services secrets britanniques humiliés en Libye
SAS and MI6 officers released by Libya’s rebel commanders

James Bond mord le sable de la Libye
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Fait divers | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :