Fuite des puits de gaz (suite)

11 janvier 2011


Avant-propos : Tout le monde est le bienvenue sur mon blogue, y compris ceux qui ne partagent pas mon avis. Mon billet du 5 janvier, relatif aux fuites des gaz de schiste a soulevé la controverse. Au moment où ces lignes sont écrites, ce texte a fait l’objet de onze votes, très majoritairement opposés. Je m’explique donc.

 
La fonte du pergélisol laisse échapper les bulles de gaz naturel qu’il renferme. Il est facile d’en conclure qu’il est normal que des puits de gaz de schiste fuient puisqu’il s’agit d’un processus naturel.

À mon avis, on ne doit pas confondre les émanations diffuses de gaz naturel occasionnées par la fonte des glaces avec les fuites localisées et concentrées à proximité des puits de gaz de schiste. En conséquence, l’Arctique canadien n’est pas inflammable tandis qu’il est défendu de fumer à proximité des puits de gaz de schiste.

Les porte-parole de l’industrie font valoir que ces fuites sont sans conséquence. Cela est vrai : aucune catastrophe n’a de conséquence avant d’arriver. Mais la question qu’on doit se poser est la suivante : « Ces fuites, peuvent-elles avoir des conséquences ? » À ce que je sache, toute fuite d’un gaz inflammable et explosif représente un danger : les mineurs chiliens en savent quelque chose. Conséquemment, on ne doit pas attendre un accident pour agir.

Dans le cas contraire, si tout cela est naturel et anodin, la ministre des richesses naturelles doit être conséquente avec ses paroles rassurantes : elle doit faire cesser ses inspections inutiles et coûteuses pour les contribuables.

Le fera-t-elle ?


Post-scriptum du 20 janivier 2011 : La compagnie Talisman a elle-même reconnue aujourd’hui que l’accumulation de gaz représentait un risque d’explosion — ce qui est évident — et s’est engagée à colmater les fuites. Bravo à Talisman pour sa franchise et sa transparence. Et quelle gifle pour la ministre des Richesses naturelles qui s’était couverte de ridicule en déclarant que les fuites des puits de gaz n’étaient pas plus dangereuses que des pets de vache.

Référence : Émanations de gaz de schiste

Fuite des puits de gaz (suite)
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Opinion | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :