Prague — Le Petit côté

 

 
Le Petit Côté est situé sur la pente qui relie le Château de Prague à la rive occidentale de la rivière Vltava. Longtemps lieu de résidence de l’aristocratie tchèque, cette municipalité (annexée à Prague en 1784) fut détruite par le feu en 1419 et en 1541 et saccagée par l’armée suédoise en 1648.

Encore plus déterminante quant à son aspect actuel fut la Bataille de la Montagne blanche, en 1620, au cours de laquelle les forces impériales catholiques écrasèrent les insurgés protestants. À la suite de cette défaite, la noblesse tchèque (convertie majoritairement au Hussisme) est bannie et dépossédée de ses biens. Leurs palais sont donc confisqués et servent à rémunérer les partisans de l’empereur.

Leurs nouveaux propriétaires garnissent leurs propriétés de jardins et refont les façades dans le style à la mode, né de la Contre-Réforme, soit le style baroque.

Une famille d’architectes, les Dientzenhofer, marqueront par leur talent la ville de Prague. On leur doit plusieurs constructions majeures dans ce quartier, dont l’église Saint-Nicolas-du-Petit-Côté (qu’on ne doit pas confondre avec l’église Saint-Nicolas de la place de la Vieille ville, également conçue par un membre de cette famille).

Situés dans ce quartier, la Chambre des députés, le Sénat, de très nombreuses ambassades et quelques bureaux ministériels, font que le Petit côté est encore aujourd’hui un lieu de pouvoir.

Vers la fin de cette vidéo, nous visiterons un des musées pragois d’instruments de musique. Dans celui-ci, des bornes d’écoute permettent d’entendre des enregistrements réalisés exactement sur les instruments devant nous.

À la toute fin, vous pourrez voir le célèbre Petit Jésus de Prague, à droite dans l’église Saint-Antoine-de-Padoue (aussi appelée église Notre-Dame-de-la-Victoire — un nom qui célèbre la victoire des Catholiques à la Bataille de la Montagne blanche).

Prague — Le Petit côté
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :